En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Free coupe l’accès à un newsgroup litigieux
 

Le FAI continue à faire le ménage dans les newsgroups binaires propices à l'échange de fichiers illicites. Une tâche sans fin?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • Fred_de_Lyon
    Fred_de_Lyon     

    C'est bien naïf cette vision du légal ou pas. Le piratage est utile car il pousse les offres, on le voit avec l'arrivée de la 3D au cinéma, et il réajuste les prix vers le bas.

    En réalité la véritable question porte sur le niveau de valorisation des productions culturelles. C'est tout l'enjeu.

    Pour un produit, d'un coté les ayants droits veulent en tirer le maximum, et de l'autre les consommateurs disent nous on ne veut pas y mettre plus que tant.

    Avant internet, les ayants droits pouvaient s'entendre et "imposer" des prix élevés car au final le consommateur était bien obligé d'acheter le produit pour en jouir avec suffisamment de qualité.

    Mais depuis internet et le numérique, le consommateur est en position de force puisqu'il peut pirater gratis s'il juge le prix trop élevé. Ce qui ne l'empêche pas d'acheter les oeuvres qui le marquent vraiment et qu'il aime et respecte.

    Et comme le piratage est ingérable... impossible à stopper... on ne peut que le taxer, par des amendes et autres... ce qui est malgré tout improductif. Car tot ou tard... on en viendra à la licence globale ou a des offres forfaitaire.

    Alors ne dites pas que le piratage est tout blanc ou tout noir... car il n'est ni l'un ni l'autre. C'est avant tout une réponse et une arme de négociation en faveur du consommateur.

    Au lieu de faire du répressif pour conserver un système totalitaire ou les ayants droits impose le prix... puis taxe les contrevenants, il vaudra mieux en venir à quelque chose de plus paisible, comme la redevance TV.

    Les choses changent, après avoir vécu de misère au moyen age, les artistes se sont gavés aux temps modernes, mais maintenant il faut revenir à un prix plus modéré car internet change la donne.

    Le problème reste maintenant que les ayant droits ont compris qu'ils peuvent gagner encore plus grace au piratage, avec la comlicité de l'état et la peur des consomateurs.

    En conservant des prix élevés ET en taxant le piratage par des amendes les ayants droits font progresser leurs marges.

    Du coup ça devient paradoxal car les ayants droit ont alors besoin de maintenir un piratage... le P2P en particulier, car ils peuvent le taxer. Tout en luttant contre les piratages qui échappent à leurs taxes, newsgroups et streaming.

    Alors ne soyez pas naïf... tout est question de sous. Maintenant que le piratage rapporte aux ayants droit... ça devient encore plus hypocrite.

    Ce qu'il faut c'est que les politiques mettent le hola et établissent la licence globale. Et là on aura un apaisement et un assainissement de la situation.

  • Frustic
    Frustic     

    Il est vrai que l'on peut se poser la question sur certains films et series mais même de mauvaise qualité, ca reste de la culture.

  • matt_lens
    matt_lens     

    D'un côté les majors qui abusent, de l'autre les pirates qui font de même.
    Quand je vois les nouveaux CDs à 20? en pochette carton, les DVD hors de prix et je ne parle même pas du blu-ray ... je me dis que les pirates veulent avoir accès à la culture mais n'ont pas les moyens.
    Par contre y'a pirates et pirates. Il y a bien ceux qui chopent tout et n'importe quoi juste pour le "plaisir" de télécharger.
    Perso, je télécharge ma musique ... avant d'acheter. Et oui se faire avoir une fois sur une galette hors de prix qui est mauvaise ça refroidit, et je pense que l'essai musical devrait revenir dans tous les magasins ... et les marges des majors diminuer, là est le salut du plus grand nombre de pirates ! Mais c'est tellement plus simple d'interdire ... pour mieux se faire contourner

  • matt_lens
    matt_lens     

    D'un côté les majors qui abusent, de l'autre les pirates qui font de même.
    Quand je vois les nouveaux CDs à 20€ en pochette carton, les DVD hors de prix et je ne parle même pas du blu-ray ... je me dis que les pirates veulent avoir accès à la culture mais n'ont pas les moyens.
    Par contre y'a pirates et pirates. Il y a bien ceux qui chopent tout et n'importe quoi juste pour le "plaisir" de télécharger.
    Perso, je télécharge ma musique ... avant d'acheter. Et oui se faire avoir une fois sur une galette hors de prix qui est mauvaise ça refroidit, et je pense que l'essai musical devrait revenir dans tous les magasins ... et les marges des majors diminuer, là est le salut du plus grand nombre de pirates ! Mais c'est tellement plus simple d'interdire ... pour mieux se faire contourner

  • alloallo999
    alloallo999     

    "Il faux nuancer non?
    Enter un pirate qui télécharge la musique de johnny et une personne qui fait un braquage à main armée il y a une différence non? "

    Qui a dit qu'il fallait les mêmes peines pour les deux cas de figures ?
    Évidement qu'il y a une différence, mais on ne peut quand même pas dire "ok il peut continuer à télécharger il n'a tué encore personne " il y a des lois.
    Pour que ça change il faudrait que les majors se rendent enfin compte qu'on ne peut pas mettre 20~25? dans un cd de 12 titres...

  • Tigzy
    Tigzy     

    entre le détaillant et le major, la différence c'est la marge.

  • Tigzy
    Tigzy     

    Il faux nuancer non?
    Enter un pirate qui télécharge la musique de johnny et une personne qui fait un braquage à main armée il y a une différence non?

    C'est facile les proverbes tout fait, mais en soi ça ne veut rien dire...
    A propos de boeuf, L'expression "Vache à lait" tu connais?

  • Gourmet
    Gourmet     

    Parler de contrefaçon (je me refuse à parler de piratage, à la rigueur pillage et encore) c'est bien mais ça commence quand au juste ?
    Si je passe un CD, un DVD ou un BD à un pote suis-je dans l'illégalité ?
    Oui ? Non ? Peut-être ?
    Si je passe le même support à 2 potes ou que le premier le refile à un deuxième qui le refile à un 3ème, etc.
    Curieusement, ça n'a jamais posé problème ça, sauf, peut-être à l'époque de la cassette audio où les ayants-prout ont tenté là aussi de casser la distribution de ce support (même chose avec la VHS, etc).
    Quelle est donc la différence entre passer un DVD à 3 potes ou passer sa copie à 3 potes ?
    La loi ne répond nullement à cela et n'y répondra jamais.
    La copie est une exception et non un droit.
    Pouvoir le passer à un membre de sa "famille" est un droit sans qu'on sache très bien ce que recouvre la notion de "cercle restreint de la famille".
    Si la loi avait placé une limite numérique au moins les choses auraient été claires. Par exemple, en dessous de 5 on est dans les clous, au-dessus de 5 on est hors-la-loi.
    Mais non, il vaut mieux laisser des portes entrouvertes de manière que les puissants qui disposent d'avocats (ou de la presse) puissent se défendre (les ministres, parlementaires et élus de tous poils) et passer outre tandis que tous les autres se font avoir car n'ayant pas pu se défendre suffisamment.
    Rédiger une loi c'est tout un art !

    db

  • Y .
    Y .     

    "Qui vol un oeuf vole un boeuf" dit le proverbe.

    Donc que ce soit le détaillant (supermarché) ou le fournisseur (major) y a-t-il vraiment une différence ?

  • Tigzy
    Tigzy     

    "Pirater, c'est voler le major. Totalement différent. " : oui et non, beaucoup de sites propose de télécharger moyennant finance des films et musiques, et donc eux aussi paient les majors avant de les revendre. "

    Les 3/4 du temps, ces sites appartiennent aux majors, directement ou indirectement. Le fait de pirater n'arrangera pas les choses, mais si on achetait légalement tous les médias, cela voudrait dire que les prix sont abordable et qu'ils n'ont pas de raison de changer. Pour moi, il n'y a que lorsque les entreprises perdent de l'argent qu'elles trouvent des solutions. Un exemple probant est le cinéma. Il n'y a jamais eu autant de places vendues qu'après une baisse de prix significative! L'année 2009 a été une année record en terme de vente, malgré tout ce qu'en disent les majors, et malgré le piratage!

    Lorsque les ventes de disques/DVD suivront le même chemin, le piratage cessera de lui même.
    Il est tout de même scandaleux de savoir que sur un album à 16-17? à la FNAC, l'artiste touche 2? !!!! Alors qu'il est à l'origine du disque. c'est du n'importe quoi.

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire