En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fichiers injurieux : Acadomia prend timidement la parole sur Facebook

Mis à jour le
Fichiers injurieux : Acadomia prend timidement la parole sur Facebook
 

Epinglée par la Cnil pour ses fichiers contenant des insultes, la société de soutien scolaire essaie de redorer son image en ouvrant une page sur Facebook, censée fournir des explications.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Matthieu Constanzo
    Matthieu Constanzo     

    Je trouve absolument déplorable ces annotations d'Acadomia sur les élèves, les profs, les détails plus ou moins "croustillants" et inutiles des remarques sur des situations familiales, privées, sociales et personnelles etc...
    Je suis enseignant et quand j'ai en face de moi une petite trentaine d'élèves, je ne tiens absolument pas compte de critères personnels. Il suffit pour moi qu'ils travaillent et qu'ils progressent et puis c'est tout.
    Quand il y a un problème familial ou personnel on en tient compte lors des conseils de classe pour tenter d'expliquer une baisse des résultats ou un comportement plus "agité" mais en aucun cas de jugement. C'est contraire aux principes fondamentaux de la République et à la déontologie. J'espère qu'Acadomia va être plus transparent que ça et qu'ils vont éradiquer tous ces futurs comportements injustifiables.

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    Par pardonner, je faisais référence à "Quatre jours après sa mise en ligne, seulement neuf commentaires ont été rédigés...". Je compreds votre propos, et comment en effet ne pas être indigné par l'histoire et un comportement qui aura oscillé entre abject et ridicule. Mais enfin, je ne connais pas les tenants et aboutissants, je constate un directeur général qui tente de renouer et de raccommoder, alors je pense qu'un écho plus large me réjouirait, tant il s'agit de donner une seconde chance, à une entreprise comme à son prochain. On verra bien ...

  • PARENTANONYME
    PARENTANONYME     

    Le crime paie, et Accaddoddo en tire profit.
    J'ai pris des cours chez eux pour mes enfants, ca a été dramatique au point ou j'ai du renvoyer le prof qui en terminale en savait moins que mon fils.
    J'ai transporté mes ouailles auprès de la société de soutien scolaire éponyme de l'éditeur Bordas et la, ca a été une révélation, un vrai prof est venu, je n'ai pas eu a surveiller quoi que ce soit, les notes ont vite parler .
    Mais ces derniers ne seront jamais dans les rubriques faits divers comme Acaca et donc vosu n'entendrez jamais parler d'eux. Le crime paie contrairement aux idées recues...

  • NIAS
    NIAS     

    Franchement, c'est quoi cette vague d'hypocrisie ! des journalistes qui hurle sur le respect de l'autre, sur l'atteinte à la vie privée, je rêve. Les premiers à nous raconter les frasques sexuelles de la moindre personnalités en vue, à traiter les politiciens de menteurs, de voleurs c'est eux ... Et les premier à perdre tout sens de citoyenneté en diffusant les méthodes pour tricher aux examens la veille des exam, c'est eux ... alors vraiment, la leçon est donnée et sur-méditisée par des gens de peu de scrupules ... ca rend les chose pas très crédible non ?

  • otodid`kt
    otodid`kt     

    Parlons en de l'AT. Celles que j'ai pratiquées ont un système de contrôle sur la base pour que ce genre de dérive n'existe pas. Maintenant je ne les ai pas toutes faites et ne les connaît pas toute mais je ne doute pas qu'il y ait de telles dérives. Toutes les bases clients de n'importe quelle service ont de ces petites annotations pas anodines.

    Parlons des bases RH maintenant. Combien comporte de ces petites réflexions assassines sur le cas d'un tel ou untel ? Et quelle autorisation la CNIL accorde au droit à l'oubli et quand à l'existence de telles bases souvent non déclarées au CIL ?

    Malheureusement il n'y a pas que Facebook qui soit à surveiller...

  • Dcindy93
    Dcindy93     

    En vrai, les jeunes qui payent acadomia, c'est qu'ils ont des difficultés scolaires... les profs sont au courant, il sert a rien de les ficher de crétin fini, ou encore d'insulter leur parents. Non seulement c'est dans tous les cas irrespectueux, mais encore plus quand tu payes un service une fortune. Je n'ai jamais eu affaire avec eux, et je ne pense pas faire d'affaire avec eux un jour.
    Pardonner? pardonner quoi? Ils proposent un service, couteux, et n'ont aucun respect pour ceux qui les nourrisse... Même les chiens sont plus intelligents qu'eux.
    (NB Cette histoire m'avait profondément choqué)

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    Ce qui attire mon attention dans cette histoire et dans la suite qui y est donnée par les responsables d'Acadomia sur les pages de Facebook, c'est aussi la réaction -- timide, frileuse ? -- des "Facebookiens": s'agit-il de méfiance, de rancoeur, d'indifférence ? D'une manière générale il me semble que l'humanisme qui semble prévaloir dans la communauté planétaire des internautes, si elle privilégie des notions de liberté et de justice, est peu encline par contre au pardon, et c'est là précisément la spécificité des valeurs humanistes par opposition aux aspirations spiritualistes, me semble-t-il: hey! les gars, faut savoir pardonner et repartir ensemble du bon pied :)

  • Mauchrist
    Mauchrist     

    Il n'y a pas que sur acadomia que cela se pratique !

    Quelle l'AT ou il n'y a pas, de façon plus ou moins claire quant à la rédaction, des infos de données sur le client ?

    C'est un bon moyen pour avertir les autres tech qui vont suivent et ce n'est pas un mal, dès le départ, le ton est donné et il n'y a pas de surprise lorsque le client « dérape » ; et il dérapera puisqu'il l'a déjà fait.

    Les
    « petits * de fonctionnaire, tu vas faire ce que je te demande de faire, tu es à mon service !! »
    s'arrêterait peut-être, pensez-y à ceux qui en sont victime, pas qu'aux clients qui s'égarent.

  • otodid`kt
    otodid`kt     

    On peut donner un avis injurieux ?

    A l'instar d'un mickaël Vendetta irrespectueux, Acadomia a su créer un buzz négatif certes mais un buzz médiatique quand même. Je ne connaissais qu'acadomia par la pub dans le métro maintenant on peut dire que le langage utilisé va plaire à la djeuns génération qui s'insulte à qui mieux mieux par sms, twitter et autre facebook.
    Limite j'enverrai bien mon cv pour être formateur en insultes anciennes et fleuries.

Votre réponse
Postez un commentaire