En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fast accélère la dématérialisation de l'Administration

Cinq communes des Deux-Sèvres testent un projet de dématérialisation des actes d'état civil. La clef du système : Fast, une plate-forme d'échange informatique sécurisée, financée par la Caisse des dépôts.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Gennoc2
    Gennoc2     

    Comme toute "révolution", il faut laisser le temps aux choses, de s'installer en douceur dans la société. En attendant, le politique doit rester vigilant et encadrer cette évolution, afin que celle ci soit bénéfique à la Nation.
    Par contre ce qu'il faut faire maintenant c'est prévoir l'évolution des compétences dans la fonction publique, ne faut pas réiterer les mêmes betises que chez FT (agents de terrain répondant au tel dans les centres d'appels) ou qu'à la sécu ( essayer de transformer les agents "tamponneurs" de feuille de soins en administrateurs reseaux du systéme Sesam-Vitale).

  • Marie_
    Marie_     

    J'entends bien le souci et je le partage.
    Il se trouve que je suis responsable du projet internet d'une ville d'ile de france alors bien sur j'y ai reflechi.
    On sait que les utilisateurs à l'heure actuelle sont une petite partie de la population, même en Ile de France.
    Et oui, tout le monde n'a pas un ordinateur, tout le monde n'a pas un acces au net, tout le monde n'a pas l'adsl.

    Je suis d'accord aussi sur le fait qu'un contact direct est souvent bien plus efficace. Je pense par exemple aux papiers nécessaires à l'etablissement d'une carte d'identité : il existe un imprimé national qui n'est pas complet, des villes (dont la mienne) qui refont les listes et c'est encore sujet à erreurs.
    La ou par contre je trouve que le net va aider les gens à gagner du temps c'est sur des démarches simples, sans ambiguités possible.
    MAIS ça doit être un plus, pas un "à la place".

    J'avoue avoir quitté ma banque lorsqu'elle s'est mise à proposer des services par automates et en a profité pour fermer l'agence à l'heure du déjeuner.

    Je suis néanmoins très pro internet. ET très pro accueil physique du public dans les meilleurs conditions. Internet peut éviter de se déplacer pour retirer un imprimé mais n'est pas près de remplacer l'être humain. ;)

  • administre à tort
    administre à tort     

    de en + de démarches administratives peuvent se régler sur le net et c'est tant mieux... mais je crains de voir trop se développer l'administration electronique et voir ainsi disparaître le service publiuc physique, le contact humain avec les agents...tout ne peux pas se régler par le net et souvent un rdv avec une personne est + efficace.
    et puis tt le monde n'a pas internet...comment feront-ils au fond de la cambrousse tous ces ruraux qui n'ont pas de PC et qui subissent la désertification des services publics qui ferment un à un ( poste, hôpitaux, antenne FTélécom ou EDF, centre des impôts etc...)???

  • gc_
    gc_     

    Tous les échanges de lettres entre les usagers et l'administration pour envoyer des photocopies de documents fournis par une autre administration...
    Ca coûte combien ça ?

    Je suis pour ce fonctionnement où enfin les différents services se parlent entre eux !

    Gérard

  • merou_
    merou_     

    La question a se poser est de connaitre le retour sur investissement de l'opération. L'approche retenue présente de nombreux avantages du fait de la dématérialisation et donc de la facilité de constitution d'un dossier usager partageable par les différents organismes. En final l'usager se verra offrir un meilleur service

  • De Passage_
    De Passage_     

    Et combien coutera ce "FAST" aux collectivités ?

Votre réponse
Postez un commentaire