En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Face au scandale de surveillance PRISM, que savaient les politiques européens ?

Mis à jour le
La Commission, royaume de la sourde oreille
 
La Commission, royaume de la sourde oreille - La Commission, royaume de la sourde oreille

En 2012, une étude du Parlement européen soulignait, dans l'indifférence générale, le risque d'une surveillance massive et mondiale par les autorités américaines. La députée Françoise Castex vient maintenant de saisir la Commission européenne.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Admin91
    Admin91     

    Les mormons autorisés par la Cnil à numériser l'état civil français
    Les mormons obtiennent l'accès aux documents d'archives. Ils pourront ainsi accomplir certains sacrements religieux sur les défunts.FamilySearch International, l'entreprise généalogique des mormons, a obtenu l'accord de la Cnil pour utiliser les documents d'archives publiques librement communicables (registres d'état civil, tables décennales et cahiers de recensement) afin de les numériser, de les transférer vers les États-Unis, puis de les indexer avant de les publier sur leur site Internet, comme le relève le site Streetpress.

    Photographe : :: Vote à main levée lors d'une conférence mormonne à Salt Lake City, le 6 avril 2013 photo : Le Nouvel Observateur augmenter la taille du texte diminuer la taille du texte
    Leur but ? Accomplir certains sacrements religieux à leurs... lire la suite de l'article sur Le Nouvel Observateur

  • salahadine
    salahadine     

    Ayons une réponse collective et citoyenne de résistance face à ces dérives totalitaires pour "frapper" les entreprises là où ça fait mal : Le chiffre d'affaires et la capitalisation boursière. Commençons par Facebook. Interrogeons-nous sur l'utilité réelle et les dérives de ces systèmes et tirons-en les actions qui s'imposent! Notre passivité autorise et cautionne ces déviances.

  • VEXIN
    VEXIN     

    Une question me taraude!
    Si j'envoie un devis par gmail, qu'est-ce qui empêcherait qu'il soit récupéré par la concurrence?
    Adieu voila.fr et autres caramail?
    Quels seraient les messageries qui échapperaient à ce contrôle? Si tant il était qu'on ait quelque chose à cacher??
    Si (métaphoriquement) quelqu'un peut voir dans mon portefeuille, quand sera-t-il tenté de plonger la main dedans?

  • jimbee
    jimbee     

    Il faut aussi savoir quel type d'informations sont collectées. J'avoue que j ne raco,nte pas ma vie sur le net, je garde ça pour moi ! Main tenant quand on entend les gens qui téléphonent dans la rue, les transport en commun, la vie privée ne semble plus avoir beaucoup d'importance pour la majorité de nos concitoyens ! Alors, pour ceux-là, la paranoïa n'est pas de mise étant donné qu'on connaît tout d'eux !

  • jimbee
    jimbee     

    Même si ça ne plait pas, les Mormons ont permis l'accès à des milliers de généalogistes aux archives d'état civil. En passant des accords avec les départements, les Mormons font le scannage et "sauvent les âmes" en récupérant les données. En échange ils laissent la libre utilisation des données scannées aux archives départementales. Quand on sait le coût du scannage de milliers de pages, les départements n'ont pas hésité. Alors c'est vrai que ces données nous échappent d'une certaine manière mais elles sont disponibles gratuitement sur la Toile et c'est du petit lait pour nous les généalogistes.

  • yt75
    yt75     

    Sans doute urgent de comprendre que dans le contexte numérique/internet, et pour les données clés en particulier, une notion de "sphère privée" est nécessaire, qu'il n'y a aucune fatalité technique dans la goinfrerie actuelle d'information personnelles, ni aucun besoin d'identifiant unique par utilisateur partagé entre les services. Par contre nécessité d'un nouveau rôle, et séparation très claire des rôles.

    Voir à ce sujet à propos de IDéNum (dossier repris actuellement par Fleur Pellerin) :

    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

  • acineta
    acineta     

    tout le monde est bien naîf et oublieux dans le microcosme de la protection des données... souvenez-vous d'ECHELON toujours en activité.... que de contrats devoyés, de personnes surveilées et depuis...1943!! (cf Wikipedia!!)

  • alphomega36
    alphomega36     

    La loi FISAA a déjà fait l'objet de dénonciations, de la part d'associations d'internautes, bien avant 2012 (ça a commencé en 2010 si je me souviens bien). Je suis donc très étonné que les parlementaires européens ne la découvrent que maintenant.
    En fait je ne suis pas si surpris que cela puisque l'Europe non seulement avait ratifié le projet mais voulait aussi en faire une "à l'européenne".
    Et tout ça "à l'insu de leur plein gré"?

  • Vene
    Vene     

    Sans google ou Yahoo, il y a Qwant ou à défaut Opéra qui est européen.
    Sinon oui sans Facebook, vous pouvez encore envoyer des mails (la façon dont vous le dites laisse penser que cela est dépassé depuis des années), je vous rassures beaucoup de personnes (voir la majeure partie) le font encore, sans forcément passer par Gmail ou Hotmail mais simplement par leur FAI.

  • petrus55
    petrus55     

    faut le faire d'être aussi naïve que cela avec les temps qui court,les gens ne veulent pas sauté sur une bombe,et son étonné de la surveillance qui va avec .

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire