En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Exploitation numérique des livres indisponibles : une loi à surveiller

Mis à jour le
Exploitation numérique des livres indisponibles : une loi à surveiller
 

La loi relative à l'exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle a été votée en mars 2012. Guillaume Sauvage, avocat au cabinet BAGS Avocats, nous en explique les détails.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • qht58
    qht58     

    Eh oui Areuh-areuh, c'est parce que notre langue est complexe et riche qu'on l'aime tant ! Mais c'est vrai qu'il est difficile d'écrire sans faute, et même sans fautes ! D'ailleurs, pour remercier Hezog - dont le commentaire m'a fait sourire - j'avais glissé trois erreurs (assez subtiles) dans mon antépénultième message : qui les trouvera ? ;)

  • Areuh-areuh
    Areuh-areuh     

    Les Frenchy's sont fous, ils peuvent sans aller nulle part, s'en mettre plein la vue, c'en est trop là, capitulons tous devant cette langue trop complexe pour être utilisée sans faute.

    OU encore

    Les Frenchys son fout, ils peuves cent allé nul par, sans metre plin la vu, s'en et tro la, capitulont tousse devent cet langge trot complecse pour être utiliser san fautes. lol.

  • yhcnerf
    yhcnerf     

    La réponse était de qht58 pour Fr in the text

  • yhcnerf
    yhcnerf     

    "Si vous publiiez ainsi, j'espère pour vous que ce ne "serait" pas des ouvrages de français..."

    Si vous publiez ainsi, j'espère pour vous que ce ne "sont" pas des ouvrages de Frenchy...

    Je ne comprends pas très bien votre commentaire. L'une et l'autre phrase se dit ou se disent puisqu'elles respectent chacune la concordance des temps. Et en ce qui concerne la conjugaison de l'auxiliaire, diriez-vous (« dites-vous » puisque vous semblez préférer ce temps...) « J'espère que ce ne sont pas la fin du monde et le début d'une nouvelle ère. » ou « J'espère que ce n'est pas la fin du monde et le début d'une nouvelle ère. » ? personnellement, je préfère la deuxième forme et la rhétorique m'y autorise : je vous renvoie à l'étude des syllepses.

    Super-frenchy

  • Hezoq
    Hezoq     

    @presk

    je ne dirais qu'une chose : petit joueur ! ils ont presque tous pris des risques en bavant sur les précédents en les corrigeant.
    Du coup je relance le jeu présentement.

    Par contre j'espère ne pas avoir fait trop de fautes moi-même ^^

    PS: merci à vous tous pour ce franc moment de rigolade

  • presk
    presk     

    > Écrivain, s'en est un autre.

    écrivain C'en est un autre.

  • poupoubidoux
    poupoubidoux     

    "de faute", de fautes

    C'est dingue, correcteur de fautes, c'est un métier. Écrivain, s'en est un autre.

  • fnac1900
    fnac1900     

    à DBL8. Le compte d'auteur c'est de l'édition pour des mauvais écrivains qui ne trouvent pas d'éditeurs! et quand on lit votre commentaire bourré de faute, on ne peut que se réjouir que vous n'ayez pas d'éditeur et prier pour que vos livres ne soient accessibles à personne!

  • simplification
    simplification     

    > Son but est de rendre accessible les ouvrages qui tombent dans l’oubli.

    Commençons déjà par clarifier les choses :
    en ramenant de 70 ans après la mort de l'auteur (3 générations) à 20 ans maxi le monopole de l'auteur. Il sera déjà plus facile d'examiner quels sont les ayants-droits.
    Un brevet c'est 20 ans en tout et pour tout et cela demande considérablement plus d'investissements.
    Suppression des exceptions (auteurs morts pour la France)
    Simplification des règles : Hemingway est mort en 1961, son oeuvre devrait tomber dans le DP en 2031 (et pas en 2047 parce que le délai de copyright aux USA est de 95 ans (en attendant que les lobbies fassent que le DP disparaisse complètement...))


    >> Et si un ouvrage n'a plus d'auteur, ni d'éditeur ?
    > Dans ce cas, un éditeur tiers est désigné.

    Gné ? L'oeuvre a déjà été numérisée par la BNF (avec nos sous) Pourquoi faudrait-il remettre un éditeur tiers dans la boucle ? On met l'oeuvre dans le domaine public et celui qui veut la presse, la distribue....


    > Certaines SRPD déjà existantes sont réputées – c’est la commission permanente de contrôle qui le dit dans un rapport – pour avoir une organisation parfois opaque et des frais de fonctionnement relativement élevés.

    Sans déconner ? C'est même la règle plus que l'exception.

  • Fr in the text
    Fr in the text     

    "Si vous publiiez ainsi, j'espère pour vous que ce ne "serait" pas des ouvrages de français..."

    Si vous publiez ainsi, j'espère pour vous que ce ne "sont" pas des ouvrages de Frenchy...

    Frenchy or not Frenchy ?

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire