En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Espionnage et infiltration : les Anonymes découvrent le pot aux roses

Espionnage et infiltration : les Anonymes découvrent le pot aux roses
 

En pénétrant les défenses d'une société américaine de sécurité informatique, les activistes du Net ont mis la main sur des correspondances confidentielles, qui lèvent le voile sur des aspects méconnus d'une guerre de l'information.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Kritik
    Kritik     

    Si je ne m'abuse, au moment où Facebook a été créé, Obama n'était qu'un obscur petit sénateur de l'Illinois, qui allait obtenir l'investiture démocrate pour le Sénat (fédéral) à Washington. Donc il n'était pas à proprement parler en mesure de donner ou pas son accord à la création de Facebook. Ceci dit, il n'est pas faux d'affirmer que Facebook et Obama ont en commun des racines dans le milieu du renseignement. Et tu as raison quand tu dis que ça "honeypotte" à mort. Facebook est surement un outil très utile pour collecter et recouper des informations sur des gens qui sont assez naïfs pour se ficher eux-mêmes... et ne parlons pas de ceux qui sont assez niais pour se montrer en train de commettre des actions illégales, ou contredisant des informations fournies par exemple à leur employeur ou leur assureur... Naturellement, l'argument "mais je n'ai rien à me reprocher" ne tient pas quand on comprend la fonction analytique d'une gigantesque base de données comme Facebook. Plus l'échantillon est vaste, plus l'outil devient puissant, et se plie à tout un tas d'utilisations qu'on n'imagine pas forcément.

    Ceci dit, je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas d'accord avec toi en ce qui concerne le degré de conscience de l'utilisateur lambda. Si ta vision cynique et "avertie" peut se comprendre, il est injuste d'attendre le même degré de conscience de l'internaute lambda, qui n'a pas reçu de cours pour le prévenir qu'il ne doit pas s'attendre à ce que sa vie privée soit respectée sur le net. Eduquer et sensibiliser ses enfants à ces questions est primordial, mais encore faut-il que les parents comprennent les enjeux.

    Les "hackers" sont une chose, mais les activités clairement illégales de méga-corporations à l'échelle mondiale sont un vrai problème. Devrait-on les laisser opérer en toute impunité ou les condamner a une amende ridicule comme l'a récemment fait la CNIL pour Google pour ses activités qui peuvent s'apparenter à des actes d'espionnage d'une puissance étrangère sur le sol français ? De quel droit ce "moteur de recherche" se permet-il de venir cartographier et géolocaliser les réseaux privés en France et en Europe ?
    Non, "on" ne sait pas à quoi s'attendre, et des actions illégales restent illégales, et devraient être poursuivies avec détermination, même si les accusés sont des multinationales très puissantes et influentes, travaillant en liaison plus où moins avouée avec des gouvernements étrangers.

    Tu as sûrement raison de supposer que la plupart de notre activité en ligne est "loggée" dans de gigantesques bases de données. Ils vident des montagnes entières pour y installer des data centers. Mais là où tu te trompes, c'est quand tu penses que ces données sont destinées à être exploitées dans des enquêtes légitimes et pour des affaires "crapuleuses". Ca n'est pas leur fonction réelle. Si la justice française avait accès aux écoutes du réseau Echelon et de ses successeurs par exemple, ça se saurait... Non, pour vraiment comprendre à quoi sert ce fichage massif, il faut jeter un oeil du côté des programmes secrets du DARPA, etc. Ca n'est pas à proprement parler une affaire de police.

    Anonymous est une idée résiliente et vulnérable à la fois. Vulnérable à l'infiltration par exemple, vulnérable à l'instrumentalisation de ses actions pour faire passer des législations qui porteront atteinte à nos libertés et mettront en danger nos démocraties. Il est difficile de prédire ce qui en sortira, et ça pourrait bien être tout et son contraire à la fois... Ca n'en est pas moins un phénomène fascinant, et on peut espérer que les personnes qui s'impliquent sauront développer des méthodes et une éthique suffisante pour réduire leur instrumentalisation à des fins qui seraient contraires aux principes énoncés dans la "constitution" d'Anonymous.

  • alphomega36
    alphomega36     

    Anonymous et WL sont des sources autonomes, bénévoles et désintéressées (je veux le croire) et leurs actions mettent à mal la fameuse "raison d'état" transformée en "secret défense" derrière laquelle les gouvernements se retranchent pour camoufler nombre d'actions qui vaudraient de longues peines de prison à n'importe quel citoyen.
    Si les informations qu'ils divulguent ne sont pas toujours de nature à faire trembler les Etats; en tout cas elles montrent que malgré tout le services de l'ombre sont surveillés et ne doivent pas tout se permettre.

  • kruly
    kruly     

    je reçois régulièrement des diaporamas où il est question, en gros "des étrangers qui viennent profiter de notre système social et qui prient dans la rue" et qui font appel aux sentiments de colère, par mail envoyé par des personnes de ma connaissance. Cette propagande est très nettement d'origine FN et j'ai l'impression que ceux qui les diffusent sont plus actif que d'autres qui envoient plutôt des appels à la mobilisation contre le nucléaire, pour prendre un exemple. Je crois qu'il y a aussi une bataille informelle sur ce terrain.

  • jade83
    jade83     

    Le débat ne s'arrête pas qu'aux Anonymes ou WL ...
    Il n'y a pas QUE les gouvernements et RG de tous poils qui 'utilisent' et 'recueillent' les infs vous concernant sur les réseaux sociaux ..!
    Ces nouveaux moyens de vous 'ficher' sont une mine de renseignements ('généraux' justement) pour vos employeurs ou futurs recruteurs !
    Ne l'oubliez surtout pas lorsque vous publiez des messages ou photos sur votre 'mur' !

  • plo458
    plo458     

    Plus particulierement "facebook" , celui ci a été créé avec l'accord d'OBAMA .Il y a eu une loi sur les reseaux sociaux .
    Le but premier était de créer un "honey pot" pour attirer la population , quelque chose d'attractif .Le but chopper les illégaux qui traverse la frontiere mexicaine et qui s'en vantent dessus par ex . , des dealers , des fraudeurs , etc... Bref le premier naif qui croit qu'internet est un lieu d'anarchie non surveillé .
    Ca permet aux services de securité de faire des recoupements d'information à vitesse grand v , ca leur simplifie les recherches .De profiler les gens selon leur propos ( footballeurs racistes par ex. sur facebook qui insultent des hadicapés ) .
    Donc je ne comprends pas ce que l'on entend par des organismes qui ont des pratiques douteuses à ce niveau là , on sait à quoi s' attendre , on devine les conséquences des actes concernant l'exposition de sa vie sur des sites publiques ( pseudo privés ) virtuels .
    Si c'est privé, important , intime on garde ses données sur un HDD jamais connecté au net , point barre .Ce qui j'avoue est difficile dans un cadre familial mais bon éduquer ses gosses c'est la moindre des bases .
    Tout ce que vous dites est stocké sur des bandes magnetiques ( http://www-03.ibm.com/systems/fr/storage/tape/ ) ,mails , photo etc... qui sont stockés dans des entrepots durant plusieurs années ou qui sont envoyes aux services competant lors d'affaires crapuleuses .
    Rien n'est oublié sur le net .
    Enfin bon si anonymous permet de peser suffisament pour equilibrer la balance de la justice , tant mieux , mais je reste sceptique , ca me parait trop utopique .

  • Carnops
    Carnops     

    Ils ont tout simplement compris que la technologie sur laquelle repose Internet leur échappe totalement.

    S'ils ne mettent pas la main dessus, ils ne pourront plus contrôler les individus et s'assurer qu'ils obéissent aveuglément.

    Après avoir mis le Net dans le domaine public parce qu'ils ne parvenaient pas à le mettre en oeuvre, ils se sont rendu compte qu'ils fesaient face à plus malin qu'eux et que ces plus malins avaient mis en place un système qui pouvait échapper à toute surveillance (chiffrement PGP, réseaux sécurisés, proxy VPN, Tor, tunnels SSH, etc.)

  • Kritik
    Kritik     

    Plo,

    La question est compliquée, parce qu'Anonymous n'est pas vraiment une organisation, mais plutot un concept, sans véritable leader, meme s'il y a clairement des gens plus actifs que d'autres. Selon la philosophie énoncée par les "fondateurs", quiconque est Anonymous à partir du moment où il agit de manière anonyme pour combattre le statu quo.
    Il est réducteur de penser que Anonymous, ce ne sont qu'une bande de gamins devant un écran dans le sous-sol de leur maman. Il y a clairement pas mal de "jeunes" actifs sur 4Chan, et une partie des actions collectives étaient clairement puériles, voire totalement gratuites et injustes. La meute a fait des victimes innocentes... Mais il faut savoir qu'il y a aussi bcp d'adultes, des gens qui ont un boulot, des qualifications, des moyens financiers, et une culture politique réelle qui participent à ces actions. Ils voient dans ce mouvement d'activisme décentralisé une véritable opportunité de combattre de grandes injustices. Toi qui te préoccupes à raison de l'espionnage chinois, tu dois savoir que Wikileaks et les spécialistes en cryptographie (dont des gens très riches et influents comme John Gilmore par exemple) et en sécurité qui sont à l"origine de ce mouvement ont travaillé bénévolement, afin de fournir aux internautes des moyens de protéger leur vie privée, et de communiquer librement. Ce faisant, ils agissaient avant tout pour fournir des moyens de défense aux activistes, aux ONG, et aux populations opprimées, comme en Chine ou en Iran par exemple. Tout cela est intimement lié, et indissociable. En tant qu'internautes épris de liberté, nous devons tous une fière chandelle à des gens comme Phil Zimmermann (le créateur de PGP) ou John Gilmore (fondateur de l'EFF), qui ont agi de manière désintéressée pour faire de l'internet un espace de liberté et non simplement une vaste machine à espionner la population.

    Pour ce qui est des divulgations de Wikileaks, il faut bien faire la différence entre ce qu'un esprit critique peut imaginer de ce qui se passe en coulisse, et une preuve tangible. Wikileaks, ainsi que d'autres organisations qui se chargent de publier des documents auxquels, pour une multitude de raisons plus ou moins valables, la population ou la presse ne sont pas censées avoir accès, font ce travail de documentation. On va au-delà de la simple présomption.

    WL est censé offrir à ceux qui désirent dénoncer la corruption et autres agissements néfastes un moyen sécurisé de le faire. Le doute pèse cependant sur le niveau réel de sécurité offert par WL, mais c'était quand même la vocation première.
    Par rapport au système classique des sources journalistiques exclusives - grâce auxquelles de nombreux prix Pulitzer ont été remportés - c'est censé être a la fois plus sécurisant, et toucher un public plus vaste. C'est aussi un moyen intéressant de mettre à profit le "crowd-sourcing" dans le domaine du "journalisme citoyen". Polémique autour de WL mise à part, c'est une véritable révolution de l'information, avec des ramifications nombreuses, qu'il ne faut pas négliger.

    Ce que nous apprennent les infos collectés via le hack de Hbgary, c'est que les "services de sécurité" de leur pays, justement, travaillent parfois dans des cadres douteux, et avec des objectifs qui vont à l'encontre des droits civiques de la population. Ca nous montre aussi quel genre de services les sociétés de sécurité et les start-ups spécialisées dans le "mapping" des réseaux sociaux, peuvent fournir à des organisations dont les objectifs n'ont rien à voir avec la sécurité nationale. Nombre d'organisations puissantes utilisent des techniques de plus en plus invasives, et ça n'est pas du tout une question négligeable pour l'avenir, quand on voit le rééquilibrage actuel des rapports de force à l'échelle mondiale.

  • plo458
    plo458     

    Alors qu'anonymous aide, cherche a endiguer l'espionnage chinois plutot pour commencer .
    Ensuite wikileaks est un site inutile , julian assange et consor ne font qu'assumer leur betise .
    Nous n' y apprenons rien dans ce site , on deduisait ces conclusions au fil des actualites , les journalistes n'avaient pas besoin de ca pour decrocher le pullidzer , ils le faisaient tres bien sans .
    Je ne vois que des immatures chez anonymous , ils ont du potentiel mais bon ils font perdre du temps aux services de securite de leur pays , je pense, plus qu'autre chose .
    C'est dommage .
    La news est bien mais bon rien de nouveau à l'horizon , ils n'ont pas decouvert quelque chose qui va changer radicalement la face du monde , c'est classique ce qu'ils ont trouvé .
    Si ils se font prendre tant pis , ils jouent plus qu'autre chose apres tout .

  • Mauchrist
    Mauchrist     

    Pas QUE la tête, j'en ai fait l'expérience dans les années 60 et je dois remercier mon patron d'apprentissage de ne pas les avoir écouté !
    OUI, ils sont venus dans la boutique pour me dénigrer et l'inciter à ne pas me garder, car je leur avais tenu tête lors de contrôles et refusé d'être insulté.
    Évidemment, maintenant je les aime, je les aime... comme un bouton sur mes fesses lorsque je m'assois !!

  • TIAFiend
    TIAFiend     

    Cass Sunstein est un dangereux fanatique. Et gaffe, l'armée américaine investit des sommes énormes pour ses PSY-OPS (opération de communication-propagande) à destination notamment de l'Europe, et de la France en particulier. Tout ça fait partie des nouveaux visages du Total Information Awareness Program:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Information_Awareness_Office

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire