En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Eric Besson dévoile un programme d'actions pour le numérique

Mis à jour le
Eric Besson dévoile un programme d'actions pour le numérique
 

Le nouveau ministre chargé de l'Economie numérique a rendu publics plusieurs appels à projets, concernant surtout le Web 2.0.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • stopsupercherie
    stopsupercherie     

    Pensez que Facebook c'est du web 2 lol.
    Facebook c'est surtout des investisseurs et une flexibilité de création d'une entreprise.

    Aux États-Unis tu débutes on te laisse grossir et on te taxe. En France tu débutes on te taxe tu ne peux ne pas te développer tu coules.

    Ça, c'est la réalité.

    Ce qui va se passer on va donner de l'argent aux entreprises qui innovent pas ou qui on déjà une puissance financière suffisante pour financer leur recherche.

    Le problème c'est que Google Facebook ou autre ce n'est pas ça du tout. Ce n'est pas en passant un coup de peinture sur une vieille société qu'elle paraitra plus innovante.

    A oui faut investir sur la TNT plutôt que la fibre optique c'est l'avenir à la française. Au moins ils pourront regarder le bigdill.

  • P.Legoux
    P.Legoux     

    "« On est très heureux qu'existent Google ou d'autres, mais on n'a quand même pas vocation à développer des réseaux Internet haut débit ou très haut débit en France et en Europe, pour n'avoir que des entreprises de services américaines et de matériel asiatiques » qui les utilisent, a commenté Eric Besson"

    Et qui est ce qui achète les PC en question pour accéder à Google et consorts à travers ces réseaux ? Et pour faire quoi ces entreprises font elles cela ?

  • Nacyl
    Nacyl     

    L'idée du web 2.0 était d'instaurer une communication dans les deux sens.
    Pari réussi puisque facebook et consort font un malheur sur le Net.
    Pourtant, cela suppose un minimum de "démocratie" pour fonctionner ce qui est rarement le cas en entreprise.
    Quelle serait donc la pertinence d'outils "web 2.0" dans un environnement qui tient plus du totalitarisme que de la démocratie ?

    Le fait d'avoir des "outils web" ne change pas grand chose à la donne s'il n'y a pas une volonté de travailler en collaboration doublée d'un dialogue véritable au sein de l'entreprise et ce à tous les niveaux de la hiérarchie sans que la "religion du gradé" vienne interférer.

    On en arrive assez vite à la conclusion que les outils quels qu'ils soient (web ou pas quelle que soit la version) ne représentent pas grand chose comparés au changement de mentalité requis pour que ça fonctionne.

    Une exemple assez médiatique (mais certainement pas unique) est celui d' Orange.

    Mais à l'heure actuelle, il est plus facile de subventionner la technologie que de redonner à l'Humain la place qu'il n'aurait jamais dû perdre, pourtant, je suis convaincu qu'en faisant cela, le numérique et l'économie qui va avec auraient beaucoup à y gagner.

  • poupou1er
    poupou1er     

    Avec google qui fait 2 milliards de dollards de bénéfice par trimestre, c'est certain qu'une subvention de 2 millions d'euro va considérablement augmenter la compétitivité du web 2.0 en France !
    Heureusement que les boîtes Internet n'attendent pas l'état pour avancer...

Votre réponse
Postez un commentaire