En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En coulisse, la liberté du Net est peut-être menacée

Mis à jour le
En coulisse, la liberté du Net est peut-être menacée
 

Lors d'un sommet prévu en fin d'année 2012, à la demande de plusieurs Etats, l'Union internationale des télécommunications pourrait modifier le traité fondateur qui a servi au développement d'Internet et qui garantit jusqu'à présent une grande liberté sur le réseau...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • AllyGator
    AllyGator     

    Que des pays économiquement plus forts que par le passé veuillent plus de poids dans les décisions concernant Internet, qui peut s'en étonner ?

    On aurait aimé plus de faits pour étayer les menaces que cela fait peser sur la liberté sur Internet.

  • insistance
    insistance     

    http://www.nytimes.com/slideshow/2012/01/08/opinion/sunday/the-strip.html?hp

  • au minimum d'accord
    au minimum d'accord     

    Extraits :

    "En 10 ans , le nombre de pays censurant internet a été multiplié par 10.

    Vinton Cerf encourage à un débat transparent sur la gouvernance d'internet de la part de tous ses participants."

    http://www.nytimes.com/2012/05/25/opinion/keep-the-internet-open.html

  • Tapinette
    Tapinette     

    Complètement !

    Un beau titre bien racoleur, ça sent la fin des beaux jours, mais finalement, derrière la critique de la Chine et de la Russie (l'axe du Mal selon les médias), on apprend que c'est l'ICANN qui fait l'objet de critiques. Et tout de suite, le titre est moins crédible.

    Parce que le net sauce US, tel qu'on l'a aujourd'hui, il a ses avantages, mais aussi de GROS inconvénients. Quant à la peur de surveillance : LOL. Echelon, HADOPI, l'affaire Mega, Pirate Sourcil en France, les procédures constantes contre ça en France et partout...

    Bref, faites votre boulot de journaliste au lieu de lécher les pompes du système.

  • Lonepsi
    Lonepsi     

    Si j'ai bien lu, le coeur de l'article est :"Des pays qui veulent mettre en place des systèmes de facturation des flux de données [...]. La Chine et la Russie souhaiteraient également qu'une entité internationale récupère les pouvoirs et compétences de certaines institutions internationales, non affiliées à des gouvernements ou pays, comme l'IETF ou l'ICANN."

    Je ne vois que du bien à ce que les flux de données soient facturés (ça incitera à l'économie de moyens) et à ce que les USA ne soient plus maîtres à bord pour contrôler Internet (ça évite la pensée unique).

  • Lama Fâché
    Lama Fâché     

    La Chine incarne les dangers d'un web bridé (sans mauvais jeux de mots).

  • marabbeh
    marabbeh     

    Ca ressemble à une lutte de pouvoirs... dont Internet sortira forcément victime. Les Etats-Unis mais aussi les états européens, dont la France en 1ère ligne, cherchent déjà à brider internet. Le web tel qu'on le connaît existe grâce à des universitaires et des chercheurs, relayés ensuite par une myriade de petites mains bénévoles. Puis les marchands, qui avait considéré ça comme un gadget au début, ont fini par s'en emparer. Finalement ce sont les politiques qui veulent tirer la couverture à eux. Mais toujours au bénéfice des marchands. Sûrement pas des utilisateurs.

  • dbdbdbd
    dbdbdbd     

    Cela va être très simple;

    - Les USA vont interdire tous ce qui est piratage.

    - La Chine va interdire, qu'on la critique.

    - Les Russes, vont demander à ce que M. Poutine soit Président démocratiquement élu de l'Internet Mondial pour remplacer l'ICANN. (Evidemment Medvedef comme Ingénieur Système).

    Où est le problème, déjà que suivant le "US Digital Millennium Copyright Act" certains résultats sont déjà effacés de Google, il ne reste plus qu'à effacer les critiques de la Chine, le reste, suivra, crise générale mondiale, économique, privé d'infos, mais plein d'incitation à acheter, sans argent pour le faire.

    Bein, quoi le capitalisme se casse la gueule, vous pensez quand même pas qu'il vous sera possible de le critiquer librement en plus.

  • nouveauwifienvue
    nouveauwifienvue     

    Autant le besoin d'elargissement de l'ICANN est necessaire a la vue du poids grandissant des emergents, autant les motivations sous-jacentes des Chine Russie sont flagrantes et doivent etre barrees.

Votre réponse
Postez un commentaire