En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

E. Kaspersky : ' Le problème n'est pas tant les nouvelles menaces de sécurité que leur nombre '

E. Kaspersky : ' Le problème n'est pas tant les nouvelles menaces de sécurité que leur nombre '
 

Le cofondateur de Kaspersky Lab, spécialiste de la sécurité, commente l'arrivée de Microsoft sur ce marché et l'organisation du cybercrime.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • magnifica
    magnifica     

    bah c ptètr pas le plus important à retenir de cette interview franchement... :heink:

    nier ces menaces, c comme se balader à pattes sur une autoroute... :S

    et puis je suppose qu'il voulait dire que l'amérique latine devenait très active dans la production des malwares (d'où langue espagnole, car parlée par le + de personnes là-bas) et + précisément, le Brésil... :jap:

  • Knut777
    Knut777     

    qu'elle est belle cette interview, où M. Kaspersky tente de bien définir, de bien classer, d'organiser au niveau mondial le chaos des spams, virus et autres. Un détail m'a chiffoné :

    "On trouve une dernière catégorie de codes malicieux développés en langue espagnole qui proviennent souvent du Brésil."

    Ah bon ? Ce n'est pas le portugais, la langue officielle du Brésil ?????

Votre réponse
Postez un commentaire