En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Du danger fatal d'avoir un seul fournisseur

Du danger fatal d'avoir un seul fournisseur
 

N'avoir qu'un prestataire, c'est se retrouver pieds et poings liés face à un seul interlocuteur, avec le risque de ne contrôler ni son informatique ni ses coûts.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Bounaberdi
    Bounaberdi     

    Bien sur Jean Marie, je te rejoins et mon commentaire sournois visait évidemment Microsoft.
    Cependant, le format sous lequel l'information est codée est bien plus critique que l'origine du programme qui l'a formattée.
    Des produits propriétaires qui respectent des normes nous autorisent à utiliser des produits alternatifs pour décoder nos documents dans l'avenir. Ils sont OK tant qu'ils respectent html, xml et tout standard publié.
    OpenOffice respecte les normes à la lettre, c'est sa vraie supériorité. (En plus elle est libre (open-source), c'est le rêve !)

    Maintenant imaginons que Microsoft parvienne à empecher l'interoperabilté sur les formats doc, xls etc..., par exemple par un nouveau droit des brevets, et nous voici pris en otages pour tout le reste de la durée de vie de nos archives !
    Je connais un DSI qui doit garantir 60 ans de pérennité sur les documents ! Ca coûte combien 60 ans de mises à jours MS-Office ????
    ;-)

  • Jean-Marie Morel
    Jean-Marie Morel     

    Dans ce cas l'Open Source utilisant des standards deveint la solution ou des outils basés sur des standards.
    Le fait que des sources soit connus de tous(ou plutot accesible à tous) rend les informations plus sécrisées. non ?

  • Bounaberdi
    Bounaberdi     

    Bien sûr c'est une évidence, mais quand on archive tous les documents sous un format dont un seul éditeur possède la clé, je pense qu'on prend un risque encore bien plus important que ce qui est décrit dans l'article.
    Je n'imagine même pas qu'une nouvelle règle sur les brevets puisse un jour venir interdire l'interopérabilité !

    C'est le grand écart entre la théorie et le principe de réalité !

  • Karl_
    Karl_     

    Cette chronique rappelle sans doute des évidences, mais je suis sûr que bon nombre de patrons de PME se font avoir par de grandes sociétés de services qui leur disent "vous inquiétez pas, on s'occupe de tout".

    Là, le mec, si c'est un HP ou un IBM qui lui dit ça, il a confiance forcément... mais.....

  • Morel Jean-Marie
    Morel Jean-Marie     

    Ce qui est stratégique doit être géré et contrôlé par l'entreprise. Dans le cas où l'informatique est considéré comme stratégique, il convient d'y faire particulièrement attention. Même si l'idée d'un seul fournisseur peut s'expliquer par une meilleure connaissance et une meilleure réactivité, ce qui est louable en soi, il est intéressant d'aller regarder un peu ailleurs. Appliquons la règle des 20/80 !80% chez notre fournisseur principal, et 20% chez un autre. En amenant la réflexion sur un autre point, quand toute l'informatique est faite en interne, finalement existe-t-il encore un contrôle réel de l'informatique?Le DSI ne devient-il pas tout puissant au détriment de l'entreprise?

  • externalisator
    externalisator     

    D'où l'avantage d'infogérer la totalité de l'informatique de l'entreprise chez un fournisseur unique....
    Bien entendu je plaisante et je suis (un peu) aigri mais j'avoue que par contre cela ne doit pas être désagréable lorsque l'on se retrouve fournisseur unique et que l'on fait payer au prix fort l'inconscient.

  • Jean-Luc_
    Jean-Luc_     

    C'est vrai que c'est une chronique;; le thème de départ est intéressant: je reprends la direction informatique d'une société et je me rends compte que tout est ficellé par un seul fournisseur.
    Bon, là il s'agit d'un constat un peu comme "ya des gens qui n'ont pas de travail" ou encore "les cocus ça existe".
    Une suite dans le genre comment j'ai rendu mon SI à nouveau compétitif apporterait son lot de gestion politique et de subtilité stratégique. Ca, ce serait ce que j'attends du partage d'un DI.

  • Rémi_
    Rémi_     

    pour les gens qui fantasment sur la dernière pub HP (où les habits changent...), ça peut être une info bonne à rappeler, non ?
    Et puis des gens qui fantasment sur la pub HP, ça court les rues et même les grands groupes, non ? (renault ?)

  • Tssss
    Tssss     

    C'est une *chronique* hein, pas une enquête ni un dossier

  • jpp_
    jpp_     

    Merci cher collègue (romejuan) de m'avoir devancé !! :o)

    pitoyable, elle est ou l'info ?

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire