En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Droit à l'oubli : Google exagère ou c'est nous ?

Mis à jour le
Delphine Sabattier
 
Delphine Sabattier - Delphine Sabattier

C'est acquis : les européens peuvent demander à Google de supprimer des liens vers des pages Internet comportant des informations les concernant et qu'ils jugent «inappropriées, hors de propos ou qui n'apparaissent plus pertinentes». Google a commencé à s'exécuter, mais sous certaines conditions...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire