En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Dossier médical personnel : la Cnil pointe les failles de sécurité

Dossier médical personnel : la Cnil pointe les failles de sécurité
 

Des contrôles réalisés sur le test en cours révèlent de graves lacunes en matière d'authentification ou de chiffrement de bases de données.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • bipdan
    bipdan     

    Je ne vois pas pourquoi il, ne serait pas directement sur la carte vitale ou en tout cas un support dont seul le patient et/ou ses proches sont posesseurs, voire avec une copie chez le médecin traitant.

    Avec un peu de recul je ne pense pas que la nécessité de patage de ces infos mérite un hébergement dédier online 24/7. Il suffit que le porteur prennent l'ahabitude d'avoir dans son portefeuille sa carte vitele ou une clé usb avec son dossier stocké dessus. Ex : j'ai toujours sur moi ma carte de donneur d'organe et celle de mon groupe sanguin, et dans l'urgence je pense que ce sera plus rapide de fouiller mon portefeuille que d'aller au cybercafé.

    Seul le besoin de rassemblement des infos au sein d'un meme conteneur est bien réelle, mais la mise en ligne systématique chez un hebergeur tiers, releve du plus fantasme de ministre qui veut laisser sa touche que du bon sens, et cela nous coute. Tout comme la carte vitale 2, dont le cout d'étude (et pas de réalisation) et déja supérieur au cout des fraudes liée à la carte vitale 1.

    Dans d'autres secteurs, comme la banque, on sait que nos cartes à puces sont faillibles, mais comme on ne paye pas les DAB et les TPE avec les impots des gens, on rélfechit, et on se dit que tant que le volume de la fraude est minime alors on rembourse les victimes sans ciller et on ne remet pas en cause un systeme qui a des défaut mais fonctionne plutot bien.

    En conclusion, je redoute fortement que le DMP ait pris la direction d'un projet pour se faire mousser en claquant nos impôts parcequ'en route on a encore oublié la question : "De quoi as-t-on vraiment besoin et quelle est la solution la plus adaptée pour y répondre ?" Comme souvent lorsque l'on a trop l'impression d'avoir un crédit illimité !

  • DBL8
    DBL8     

    Aucune technique ne pourra garantir une sécurité à 100 % !
    Le dossier médical consultable de par la carte vital est une bonne chose.
    En cas de probl. comment connaitre l'historique médical de la personne, si elle n'est pas parfaitement conciente ? :heink:

    En clair : je suis pour depuis longtemps, et qu'il soit lisible ce que je trends comme médic. et autres ne me gêne pas; à condition bien sûr que ce ne soit pas par n'importe qui. :hurle:

Votre réponse
Postez un commentaire