En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Données privées : la Cnil veut « une action répressive », Google répond [MAJ]
 
DR

La Cnil estime que Google n’a pas apporté de réponse précise et opérationnelle à ses recommandations. Une « action répressive, laquelle devrait intervenir avant l’été ». Le géant du Web répond.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
3 opinions
  • RM92
    RM92     

    Pour information, parmi les strat-up françaises il y a onecub (www.onecub.com)à qui on peut confier la gestion de son identité numérique (et de ses mails).
    Sur la politique industrielle voir : http://www.value-architecture.com/2013/04/lenvers-du-decor-de-la-transformation.html
    le problème vient aussi des divergences Européennes. Les Gafa en profitent, mais à qui la faute ?

  • SKunt
    SKunt     

    @pierrot2retour, je suis d'accord avec votre analyse il faudrait soutenir d'avantage le "made in France" dans le domaine du numérique au lieu de soutenir ces grosses firmes qui engrangent, année après année des bénéfices toujours aussi importants sur notre dos.Au passage merci pour votre lien, je trouve ce site plutôt sympatoche !!!

  • pierrot2retour
    pierrot2retour     

    On s?inquiète de l?hégémonie des maxi-firmes à la Google et de la dictature induite par l?usage exclusif de leurs plateformes mais des ententes comme « l?accord Google » ne font que renforcer le pouvoir des géants ! Nous montrons encore notre incapacité à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l?innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons les géants du web, la loi de finance 2013 fait baisser tous les investissements des Business Angels, seul levier capable d?affaiblir les positions dominantes. Pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique, pour peser face aux oligopoles numeriques commençons par soutenir les startups françaises qui, si elles manquent de moyens, ne manquent pas d'idées. Ma derniére découverte est un site concurent de google news 100% francais: http://www.onemoretab.com que j'ai trouvé sur le site commentcamarche: http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites .

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •