En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Données personnelles : Facebook peut mieux faire

Mis à jour le
Données personnelles : Facebook peut mieux faire
 

L'autorité irlandaise de protection des données vient de publier ses conclusions après trois mois d'audit. Le rapport confirme certains reproches fait à Facebook sur le traitement des informations de ses membres sans condamner ses pratiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Mensuellina
    Mensuellina     

    Pour ma part,
    Sans vouloir être l'avocat du diable, je ne trouve pas les reproches faites à Facebook, comme étant des remarques à faire rougir outre mesure et porter atteinte à son fonctionnement.
    d'après l'étudiant Max Schrems ? après avoir reçu de Facebook un disque contenant quelque 1 200 pages d'informations personnelles ?, soupçonnait le réseau social de collecter des données concernant des internautes non-inscrits dans le but de créer des profils fantômes. Le régulateur balaie cette dernière affirmation. « Il n'existe aucun profil formé d'un non-utilisateur qui pourrait être attribué à une personne qui deviendrait un utilisateur »,

    D'autant que, les reproches concernant citation « le rapport souligne que le réseau social s'est engagé « à aller plus loin dans la gestion des données des utilisateurs en leur donnant la possibilité, si cela s'avère approprié, d'effacer non pas toutes, mais la plupart d'entre elles ».
    En clair, la firme de Mark Zuckerberg ne prend aucun engagement sur la suppression de toutes les données d'un internaute lorsque celui-ci voudra les supprimer voire effacer son compte.»
    Concernant les données conservées par Facebook (messages, invitations, pokes

    Ceci étant dit, les choses devraient-être plutôt claire, Quand-ont sait ou ont met les pieds, ont ne se pose plus la question après, pourquoi ils sont sortis de tels ou tels manières, n'est-ce pas ? À mon humble avis.

    Facebook le réseau social , comme tout commerce, toute boutique, possédant son arrière boutique espion, arrière plan, pour assurer sa survie.

    Bien entendu, citation « la Commission européenne ne le voit pas de cet oeil.
    Dans un communiqué, Viviane Reding et la ministre fédérale allemande pour la Protection des consommateurs, Ilse Aigne, déclaraient le 29 novembre dernier » :
    « Les utilisateurs devraient avoir le contrôle de leurs données. C'est pourquoi, la loi européenne devrait exiger que les consommateurs donnent leur consentement avant que [celles-ci] ne soient utilisées. Ils devraient avoir le droit d'effacer leurs données n'importe quand, en particulier quand [ils les] ont postées sur Internet. » Et, la vice-présidente de la Commission d'annoncer une mise à jour de la directive européenne sur la protection des données avec laquelle Facebook pourrait avoir du fil à retordre.

    À tout cela, je n'ai vu de méchant loup, sinon chacun est au courant que Facebook pourrait avoir besoin de nos données, nos bricoles. Il suffit qu'elles nous soient demander.
    Une opportunité de nous faire un peu d'argent.

    Usons de nos droits et les faires avaloirs.

    Mensuellina.

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    En effet. Toute société est à priori une somme d'individualités, mais quand elle dépasse le total elle devient totalitaire. Je pense que les réseaux sociaux et notamment Facebook dépassent ce total, mais pas qu'eux. Au final, à bien y réfléchir, ne demeure que la conscience humaine et l'amour qui la caractérise. Le "Mal" est parfois bien insidieux, pour autant que l'on se risquerait à le cerner, pis à le définir.

  • tueursnet
    tueursnet     

    Face to face book

    Et s'il y a quelque chose à réformer dans nos sociétés, ce ne sont ni les constitutions, ni les entendements mais les coeurs... le coeur des hommes.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/face-to-face-book/

Votre réponse
Postez un commentaire