En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des candidats à un examen identifiés par les veines de la main

Des candidats à un examen identifiés par les veines de la main
 

La Cnil a autorisé la reconnaissance par le réseau veineux de la main pour identifier les candidats au GMAT.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • otodid@kt
    otodid@kt     

    "Encore faut-il que ce type de matériel médical soit disponible sur le lieu du problème, qu'il soit convenablement entretenu (déplacement régulier du technicien, ...) et stérilisé, que les communications soient garanties de qualité et sans interruption (pas de coupure en cas de mauvais temps, ...) que la fabrication soit "écologique" et que le cout soit raisonnable.
    J'imagine toutes les difficultés et les contraintes à satisfaire... "


    Alors que tout le monde dispose d'un ordinateur personnel gratuit à 13 ans dans les collèges, d'au minimum un téléphone portable par personne (parfois plusieurs pour dissocier vie professionnel de vie privée, sans compter le noobisme)

    Et je suis désolé mais piloter un électrochoc à la victime d'un malaise cardiaque n'est pas plus coûteux que d'installer des barrages filtrant sur les routes. Ou encore avoir son robot médical à portée de la main afin de diagnostiquer : comme application, quand on sait faire vibrer un téléphone, mettre une décharge électrique indexée sur le rythme des pulsations . . . (ou non pulsation)

    Ou encore fabriquer des "félins" comme vus au 14 juillet sachant que cela ne date pas d'hier comme projet (les us l'ont lancé dans les années 80)

    Et entre le coût pour envoyer un satellite photographier nos fesses sur la plage, franchement, ...

    Et je ne parle pas des outils utilisés pendant les guerres du golfe, qui peuvent être beaucoup plus intelligents afin de soigner que de détruire et niveau stérilisation, il n'y a pas mieux, ça intervient à l'intérieur sans ouvrir.

    Pour le coût en énergie, un robot qui diagnostique depuis les informations récupérées sur une paume, ne coûte pas plus cher que tous les moyens déployés pour se coller un multi-tête balistique dans un cigare à hélices.

  • _Calliope_
    _Calliope_     

    « on peut également transmettre l'information par réseau et intervenir par pilotage pour toute intervention à distance. (Soins, chirurgie, etc ... ) Cela limiterait la consommation en ressources fossiles, la transmission de maladies, et des pertes en vie humaine pour les personnes isolées (navire, avion, îles, exclus).»

    Encore faut-il que ce type de matériel médical soit disponible sur le lieu du problème, qu'il soit convenablement entretenu (déplacement régulier du technicien, ...) et stérilisé, que les communications soient garanties de qualité et sans interruption (pas de coupure en cas de mauvais temps, ...) que la fabrication soit "écologique" et que le cout soit raisonnable.
    J'imagine toutes les difficultés et les contraintes à satisfaire...

  • otodid@kt
    otodid@kt     

    Si on peut détecter le chemin veineux d'une main, on peut également transmettre l'information par réseau et intervenir par pilotage pour toute intervention à distance.

    (Soins, chirurgie, etc ... )

    Cela limiterait la consommation en ressources fossiles, la transmission de maladies, et des pertes en vie humaine pour les personnes isolées (navire, avion, îles, exclus).

  • _Calliope_
    _Calliope_     

    Pourquoi ne pas imposer que le stockage se fasse sur une clef USB ou tout autre moyen (code barre/matrice imprimé sur une fiche cartonnée ou même sur la convocation, carte magnétique, ...) que chaque candidat garde en sa possession après leur délivrance (qui serait un peu plus complexe) ?

    Les moyens techniques de signature permettent de garantir que ces données n'ont pas été modifiées. Mais surtout ce système offre une plus grande assurance que les données ne seront pas transmises à des tiers, disséminées ou revendues...

    Ceci peut se faire facilement avec des bornes individuelles sans unité de stockage, non reliées au réseau informatique et fonctionnant sur batterie.

  • tikapo
    tikapo     

    Bravo la CNIL pour cette idée.
    Tres rare par les temps qui courent les methodes d'authentification qui ne vont pas au delà de leur but avoué

  • Swopyl
    Swopyl     

    Bienvenue a Gattaca ?

Votre réponse
Postez un commentaire