En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Débat parlementaire pour le droit d'auteur numérique

Le projet de loi Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information est discuté en urgence, à l'Assemblée et au Sénat, les 20 et 21 décembre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • gwennou
    gwennou     

    [g]La pénalisation en France n'est pas faisable [/g]puisque l'Internet est un système mondial. Comment lutter par exemple contre la généralisation des sites miroirs ? Et puis n'oublions pas non plus que le problème classique et insoluble des hackers nous a appris que l'attaquant a toujours eu un coup technologique d'avance sur les défenseurs. A titre d'illustration, des programmeurs libres scandinaves planchent en ce moment sur un solution dérivée de bit torrent garantissant l'anonymat absolu des intervenants.

    [g]Elle n'est pas souhaitable non plus [/g](et la CNIL finira bien par intervenir dans cette affaire si les choses von trop loin) car cela revient à "décacheter" tout le courrier échangé de personne à personne. Un vrai cabinet noir appliqué à Internet. De gros soucis en perspective pour les libertés individuelles et à nouveau le spectre de big brother qui se profile.

    [g]Je tiens enfin à vous rappeler que la licence globale existe déjà [/g]! comment en effet appeler autrement le forfait payé à la SACEM depuis des décennies par les boites de nuit ? C'est, je crois, un système qui satisfait tout le monde, alors pourquoi ne pas l'adopter aux particulier via Internet ?

  • jackoz
    jackoz     

    Je ne peux m'empêcher, à la lecture du compte rendu de la réunion de l'assemeblée nationale d'hier sur ce sujet, de m'énerver à chaque fois que M. le Ministre s'exclame "C'est faux!" dés qu'un député de l'opposition affirme que le nouveau projet de loi et la légalisation des mesures de contrôle technique vont mettre un terme à la copie privée. C'est déjà le cas!

    Est-ce que quelqu'un parmis vous est déjà parvenu à réaliser une copie de sauvegarde d'un jeu vidéo récent protégé par StarForce3? La copie privée est dores et déjà impossible, ce que le gouvernement néglige de signaler.

  • Thereveur
    Thereveur     

    Simple question : aux etats-unis, pays 10ans en avance par rapport à nous sur l'internet, comment celà se passe ? le piratage des fichiers musicaux, vidéos ou autres est considéré comment ? Ce qui est sur c'est qu'ils doivent bien rire de nous de là-bas... Merci messieurs les députés de nous faire passer (encore) pour des cons aux yeux du monde...
    A bon entendeur...

  • OXYMORE
    OXYMORE     

    "livres audio pour les malentendants"

    j'imagine que vous voulez dire : pour les malvoyants ?

    je suis marié a une personne sourde et je ne connais pas de "livres audio" qui s'adressent a des personnes qui ne peuvent pas entendre.

  • subrico
    subrico     

    si j'ai roulé à 135 km/h sur l'autoroute, c'est automatiquement 90 ? + 2 points (ça va bientot s'étendre au stationnement).
    si j'ai télécharger un mp3 ou un divx ça peut aller jusqu'à 300 000 ? + prison.
    (bon si j'ai détourner 1 M? d'argent public, c'est une petite tappe sur les doigts et promis juré je ne recommencerais plus).

    Puisque les pétitions ne sont que des pétitions et que nos élus prennent un malin plaisir à s'assoir dessus, il existe un moyen de faire comprendre que du fait, nous somme tous des délinquants et des vache à lait, nous sommes pas spécialement d'accord avec leur politique (bien que nous les ayons élus je répète) :

    ALLEZ VOTER

    Seul le vote peut être un contre-pouvoir des loby financiers que sont les majors par exemple.
    Il y a maintenant des milliers de foyer équipés de l'ADSL et lequel n'a jamais rien télécharger illégalement (ne serait-ce qu'une photo affectée d'un copyright et envoyé par mail).

    Question subsidiaire : où peut-on consulter l'info sur la redistribution a la SACEM et aux artistes des droit collectés sur les cd et dvd vierges .

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    que l'article ne parle que des "pour" de cette loi, pas de ceux qui s'y opposent.

  • obc
    obc     

    A mon avis 120000 signature, ce n'est *rien* pour ces 'élus'...
    Le sujet est trop obscur pour 99% de la population, (bien qu'il commence à être vulgarisé, il y avais un article dans le '20 minutes' de ce matin)

    La politique n'étant que compromis, sur un sujet tel que celui-ci qui ne parle pas au public, ils ne vont pas s'y attarder, ils ne vont même pas lire le texte. (En plus, ils ont l'excuse du "Mais on était obligé, c'était une directive européenne, déjà en retard par-dessus le marché)

    Moi je ne m'en fait pas trop: Une loi ce n'est rien d'autre qu'un bout de papier.
    Comme le DCMA aux etats-unis, elle ne commencera à faire des vagues que lorsque les premiers procès tomberons. (Et encore, a condition que procès soient nombreux et médiatisés)
    C'est vrai qu'il est dommage d'en arriver là, de voir une cette politique de court-terme actuelle, mais bon... Il faut espérer que ca changera petit à petit, en votant pour des personnes pragmatique plutôt que des personalités qui rêvent encore de la france sous louis XIV.

    Quant à la rémunération des artistes via une "redevance" volontaire, pourquoi pas ?
    Moi je serais prêt à la payer, et même plus chère si elle inclue la vidéos.
    Mais, j'aurais une seule condition:
    Que l'argent récolté aille bien aux artistes, selon une redistribution claire et équitable : Hors de question que, comme la taxe sur les médias, la Sacem (ou autre!) empoche tout et ne redistribue rien, comme actuellement.

    En fait, j'aimerais que cette taxe soit directement gérée (1) soit par un collectif volontaire d'auteurs, (2) soit par l'état (ce qui n'est pas l'idéal, je l'admet).
    Les majors et les sois-disant "ayants-droits" ont prouvés leur totale malhonneteté et leur mépris envers les créateurs.
    Il suffit de voir un seul des "contrats" signé par les artistes, stipulant que pendant plusieurs annés ces "stars", réelles ou fabriqués, touchent à peine de quoi vivre en travaillant comme des fous, pendant que les maisons de disques encaissent les bénéfices, puis après quelques années, les laissent tomber, en capturant au passage tous les droits sur leur propres création (cf, affaire Fionna Apple, affaire Johnny H.).


    Pour moi l'ideal serais un système "à la Paypal", ou chaque personne qui paye cette redevance pourrais la placer, euro par euro, sur le ou les artistes correspondant le plus à leurs gouts, via un portail web géré par chaque FAI.
    (Jamendo ressemble un peu à mon idée de la question)

    Les seuls perdants seront ces parasites de Majors, qui redeviendrons ce qu'elles aurais du rester: Des fournisseur de services d'enregistrement aux auteurs, et certainement pas plus que ca !

    Et dans une moindre mesure tous les acteurs informatique qui se régalaient d'avance d'un marché de la "sécurisation de contenu" : Société de protection de CD, Microsoft qui subventionne à coup de millions d'euros les fabriquants de lecteur MP3 pour intégrer le format WMA/WMV à leurs produits, avec un gros bonus si c'est le seul format supporté. (et avec seule contrainte : ne *jamais* faire d'open-source, y compris pour tous les autres lecteurs de la marque, y compris pour les autres formats... Forcement, eux-même ils vendent le WMA/WMV aux Majors comme étant la solution ultime pour le controle de contenu)


    Stigmatiser le P2P est vain, légal ou pas il est rentré dans les moeurs et la majorité des gens non initié au problème ne comprennent même pas qu'il y ait un problème.
    D'autant plus que maintenant, tout le monde sait que la baisse de la vente des CD est dû au fait que
    (1) les gens ont moins de pouvoir d'achat qu'il y a 5 ans, et
    (2) que les dépenses se sont reportés sur autre choses: DVD en particulier, ce que les majors prennent bien soin de passer sous silence, mais aussi dépenses informatique, consoles de jeux, ou bien d'autres loisirs plus variés.

    Ca ennuie beaucoup Pascal N. et ses confrères, qui aimeraient bien que l'on continue à leur donner du "temps de cerveau disponible", mais la population commence à saturer de se voir matraquer par de la médiocrité.

    /mode paranoia ON
    Imaginons...
    Le but d'une telle loi pour le gouvernement est plus large : A supposer que ceux qui vont voter comprennent réellement ce qu'ils votent, ils ont peut-être vu le potentiel financier et coercitif d'une telle loi: Il sera possible à tout moment de savoir ce que tout le monde écoute (regarde), il sera possible de révoquer la l'écoute (la visualisation) de n'importe quelle émission audio (vidéo), et il sera interdit de posséder un outil pour lire un format qui ne permet pas de telles restrictions, ou même de communiquer sur la fabrication d'un tel outil. Un cauchemar de journaliste, mais un idéal pour les membre d'un gouvernement accroché à leur pouvoir (et surtout l'aspect financier du pouvoir).
    Oh bien sur, ce n'est pas pour tout de suite, ni le papier ni les graveurs de CD ne sont

  • ChDup
    ChDup     

    Quelqu'un peut-il me traduire ce dernier message en français ??? :hebe:

  • jhemono
    jhemono     

    C'est nous ou une seule - Une Seule ! - phrase ne parle de la révolte de l'opposition (pétition) ?
    C'est nous ou il n'y a de citation que des "pour" ?
    C'est nous ou majeur partie de cet article est consacrée à nous calmer, montrant divers intervenant, du mauvais coté, qui "tempère" ?
    C'est nous ou cet article atténue DADVSI ?
    C'est nous ou, bien que disant la vérité, l'auteur ne montre qu'une seule vérité, la MAUVAISE ?
    C'est moi ou, je plussoie ce qui a été dit par les "contre" ici présents ?

  • kerkdlac
    kerkdlac     

    Les 'élus' posent séant sur les 120 000
    signataires de la pétition, bien... nous
    prenons acte.

    Mais je doute qu'ils s'assoient sur 120 000
    bulletins de vote ( plus les sympathisants
    qui n'ont pas -encore- signés la pétition ).

    Lors des prochaines élections, pour élire soit
    un député, soit un président, quand la boite aux
    prommesses sera rouverte, et afin de faire
    mentir la celèbre phrase d'un certain général
    qui disait 'les Français ont la mémoire courte...',
    faisont donc, avant d'accomplir notre devoir electoral,
    notre devoir de mémoire.

    Mesdames, Messieurs, nous n'oublierons pas.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire