En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

De la prison pour publication sur Internet de paroles de chanson

Les responsables du site Miditext.net ont été condamnés à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende. La justice avait déjà fait fermer leur précédent site, Miditext.com.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • jordy3
    jordy3     

    :hebe: on vas revenir au bon vieux temps du poste radio,cable rca,et magnéto k7.

    pour recopier les paroles d'une chanson utiliser la fonction pause.
    mais le problème c'est que les radios ne passes pas la musique que j'aime.

    ah,j'aurai du être riche. ;) .

  • Emelda
    Emelda     

    Il ne s'agit pas seulement des paroles de chansons piquées à droite et à gauche, Miditext piquait aussi les biographies (en les arrangeant vaguement et très mal!)sur les autres sites d'artistes, sans autorisation, bien sûr!
    Ils l'ont fait avec une que j'ai écrite, donc j'en sais quelquechose, j'avais râlé :o mais sans succès évidemment! :/

    Alors je trouve la sanction méritée et juste.

  • YasArts
    YasArts     

    [quote]si tu rejouais un morceau connu en Midi, tu ne pouvais pas être poursuivi puisqu'il s'agissait d'une "nouvelle oeuvre", ça a changé ?? [/quote]
    C'est faux. Une oeuvre est protégée sur l'ensemble des supports (existants ou à venir). En outre, si tu fais une modification d'une oeuvre existante, tu doit obtenir l'autorisation de l'auteur. Ensuite, l'oeuvre nouvellement créée sera effectivement ta propriété intellectuelle.

    [s]Article L112-3 du Code de la Propriété intellectuelle :[/s][quote]Les auteurs de traductions, d'adaptations, transformations ou arrangements des oeuvres de l'esprit jouissent de la protection instituée par le présent code sans préjudice des droits de l'auteur de l'oeuvre originale.[...][/quote].

    En dehors de cela, le tout représsif devient effectivement très inquiétant. La Sacem est en train de faire du mal aux artistes. Les sites de paroles et de tablatures/partitions sont en fait des moyens de promotion gratuits pour les oeuvres... Je suis intermittent et je peux vous dire que tout cela nous inquiète aussi (la Spedidam ou l'Adami ou nous sommes bien mieux représentés qu'à la Sacem sont d'ailleurs totalement opposés à ces démarches).
    La musique où les oeuvres d'auteurs vivants n'ont rien de gratuit (produire un cd pour un indépendant coûte plusieurs dizaines de milliers d'euros, voire centaines en fonction de la créa) mais les outils ont aussi énormément progressé depuis le début des années 90 (DAT, logiciels, consoles...) et l'utilisateur final (celui que les majors appellent 'le client') ne voit jamais l'influence de ces coûts de production en baisse.
    Le plus gros perdant dans cette histoire c'est la création.

  • Dimitri de NANCY
    Dimitri de NANCY     

    Il ne faut pas oublier que c'est un cas de récidive.
    On les avait prévenu et un mois après ils ont remis ça.
    Tant pis pour eux.

    Je veux bien que les tribunaux soient barbants à nous poursuivre pour le piratage et les droits d'auteurs mais quand on est prévenu, comme c'était le cas ici, on ne vient pas se plaindre si on est puni pour récidive.

    :o :o :o

  • LudoX59
    LudoX59     

    Les partoches encore, je comprends la plainte bien que je les trouve cheres, souvent plus de 30E pour un album.

    Mais les paroles des chansons, là, il faut vraiment ne plus être humain pour porter plainte.

    Qui va acheter des paroles de chansons seules ???

    Diffuser les paroles permet au moins de voir si les textes valent quelque chose ou si c'est du genre "la positive attitude...."

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Tu m'etonnes que c'est effrayant comme idée:

    Linux devient illégal parce que Windows existe
    OpenOffice.org vs MS Office
    MySQL vs SQL Server
    PHP vs ASP (je sais c'est tres orienté informatique, mais on est sur 01net)
    La Radio vs la Télé
    Les 6 chaines Hertziennes + TNT vs Cable et satellite

    La mort de la création en plus car sans outils "gratuits" plus aucun etudiant ne pourra accéder à la connaissance donc plus de compétences. Mort aussi coté musical... Excuse moi, mais c dur de poser un solo de guitare sur un Mozart, Idem pour une ligne de basse... Coté pictural maintenant: si on ne peut plus "Voir" les oeuvres des grands maitres, plus d'inspiration ou meme d'admiration pour les grands maitres puisqu'on ne les connait plus!

    Si on ne connait plus aucun artiste, on ne peut pas avoir envie d'acheter ses oeuvres ( :hurle: g envie d'ecouter autre que ce qui passe sur NRV ou la Bouz' :hurle: )

    Donc les editeurs se preparent une belle mort comme dans l'histoire de la poule aux oeufs d'Or (Il a été trop gourmand et à tué la poule! Malheureusement il n'y avait pas de trésor en elle...)

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    Finalement, pourquoi on paie des impôts, la SACEM et compagnie devraient financer la Police et la Gendarmerie, vu qu'elle est à leur service ;)

  • Paul Leto
    Paul Leto     

    http://www.google.fr/search?q=parole+de+chanson
    je comprend pas pourquoi ils font pas comme moi --- pour aller plus vite
    plus tot que d'envoyer toutes les agences -FBI-Interpole-NSA......

    ils sont fous ces "marchands" qu'en pense les auteurs ? car il n'i a pas de commentaires

  • bipdan
    bipdan     

    Devenons tout autistes, arretons d'apprendre a lire et écrire a nos enfants. Ainsi il seront dans l'incapacité de reproduire illégalement par écrit ce qu'ils peuvent entendre gratuitement a la radio.

    Par contre, on ne parle pas des artistes dans tout ça. Ici ce sont les éditeurs de partition qui attaquent. Les auteurs sont-ils réellement contre la circulation de leur texte ?
    Etant guitariste, ne dois-je jouer que MES compo autour du feu de camp, ou a la limite du mozart libre de droit.
    Si je retrouve a l'oreille les accord d'une chanson, puis-je mettre cela en ligne dans la mesure ou je ne l'ai pas recopié d'une partition "commerciale" ? Qu'en est-il d'un titre dont in n'existe pas de partition commerciale ?

    La question de fond c'est, un service gratuit doit-il etre considéré illégale dans la mesure on son homologue payant existe ? Je pense que nous allons dans ce sens, au moins pour tout qui peut faire l'objet d'un lobby et cette perspective est effrayant !

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    si tu rejouais un morceau connu en Midi, tu ne pouvais pas être poursuivi puisqu'il s'agissait d'une "nouvelle oeuvre", ça a changé ??

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire