En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

De l’intérêt d’enseigner le code aux enfants

Mis à jour le
De l’intérêt d’enseigner le code aux enfants
 

Les informaticiens plébiscitent le projet de Benoît Hamon qui veut faire enseigner le code aux enfants dès l'école primaire. A l'image de Colin de la Higuera, président de la Société informatique de France. Interview.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • SsciKalliste
    SsciKalliste     

    Encore un article de 01net qui nous a fait bondir...

    Mais de quel droit la journaliste et surtout ce professeur se permettent-ils de parler au nom des informaticiens... ? Non mais vraiment on croît rêver !

    Qu'est ce qui fait dire à la journaliste que les informaticiens sont en faveur de cette idée un peu simpliste ? Et comment ce professeur peut-il dire "nous, informaticiens" ?? Depuis quand les professeurs en informatique se considèrent-ils comme des "informaticiens" ???

    A-t-on interrogé à ce sujet des organisations qui représentent VRAIMENT les informaticiens professionnels (ex. syndicats de salariés ou de freelance, associations professionnelles ex. Munci...etc) ?

  • RetD4Ever
    RetD4Ever     

    Pour utiliser les réseaux sociaux, y a-t-il besoin d'être un cador du développement en C ou en Java ? La démocratie progressera-t-elle si chacun sait comprendre un algorithme ? Je ne le crois pas.
    En tant qu'informaticien je comprends bien l'intérêt que peuvent trouver mes collègues dans l'enseignement de leur discipline à tous les élèves de France, mais je pense pour ma part qu'ils ont déjà des programmes suffisamment chargés. Ne serait-il pas plus intéressant de bien leur enseigner les disciplines de base (Français, Mathématiques, Histoire, Géographie, "Leçon de choses") pour en faire des "têtes bien faites" plutôt que des "têtes bien pleines" ? L'informatique n'est pas une science, c'est une technique: on l'apprend parfaitement après le bac pour peu qu'on ait reçu un bon enseignement général. Qu'on l'utilise comme moyen pour enseigner d'autres disciplines, pourquoi pas ? Mais faire de nos enfants de jeunes techniciens... ne faudrait-il pas d'abord en faire des hommes complets, capables d'apprendre ?

  • Hansi68
    Hansi68     

    "Nous, les informaticiens, ..."

    Oulà - doucement ! Les opinions de ce monsieur et de son groupuscule ne représentent en aucun cas les opinions des informaticiens, et notamment des développeurs ici concernés !

    D'autre part, coder un programme, ce n'est pas cliquer sur un écran pour répondre à un référendum sur réseau social.

    " et de s?appuyer sur les associations et les actions déjà existantes. "

    Je ne crois pas me tromper beaucoup en disant que les gens qui travaillent dans des structures périscolaires n'ont ni les compétences nécessaires en programmation, ni l'envie de les acquérir. La programmation reste réservée à des gens passionnés par leurs métiers, des gens qui sont prêts à investir du temps de recherche et de mise à jour, et non à des bénévoles qui ont souvent du mal avec leur propre informatique au quotidien.

    Pour aller plus loin, le jeu actuel qui consiste à détacher des profs de l'EN pour leur coller la casquette d'informaticien a aussi ses limites. Malgré l'intelligence reconnue et la compétence de ces personnes, ne rêvons pas : le personnel détaché est plus souvent administrateur que développeur !

    Alors je veux bien que la grande mode actuelle consiste à jouer à Scratch, et à apprendre à faire quelques petits jeux amusants et pédagogiques - mais si choisissez réellement d'accompagner les quelques gamins précoces et intéressés, il faut leur apprendre autre chose que des jeux : il faut leur apprendre à utiliser l'informatique pour faire des outils - leur apprendre à coupler l'informatique et l'électronique (je pense notamment à des montages à base de raspberry par exemple), etc. Et là encore : faire mumuse avec un montage électronique ne vous apprend pas les notions de maths ou de physiques qui ont servi à sa réalisation. Toutes ces notions d'ingénierie n'apparaissent pas avant la seconde, dans le meilleur des cas !

    En outre, il faut savoir que le nouveau programme de S ne contient quasiment plus d'électronique (exit les circuits RLC et leurs futures applications dans le filtrage), alors que l'informatique et l'électronique sont plus liés que jamais, et forment le couple industriel gagnant aujourd'hui. J'aimerais donc qu'on m'explique comment on peut espérer former demain des ingénieurs sensés produire une haute valeur ajoutée, tout en ignorant l'un de ces deux domaines clés ?!

    Cette incohérence majeure semble démontrer un autre but finalement intrinsèque et inavouable à la démarche : pousser les familles récalcitrantes à acheter le plus tôt possible un ordinateur à leur gamin, comme ces calculatrices à la con qu'on impose en Tale, qui mettent 30s à démarrer, qu'une majorité d'élèves ne maîtrisent peu ou pas du tout à la fin du lycée, et ce juste parce qu'un imbécile a imposé une loi normale dans un sujet de bac !

    De la même manière qu'on enrichit ces fabricants de calculatrices, on se demande bien qui a autant intérêt à vendre des ordinateurs à nos chères têtes blondes...

  • FRANCKYIV
    FRANCKYIV     

    Ah chaque fois que je vois ce genre d'actualité, je pose la question :

    Mais quel code exactement ?

    Mais je n'ai jamais de réponse :-P

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Très bien, mais quel "code", le BASIC avec des lignes de commandes numérotées ? du C++ avec une structure orientée objet ? De l'Assembleur 8086 ? Python ? et pourquoi se limiter à l'informatique, il y a aussi les langages d'automates... En fait, comme l'informatique se base sur les mathématiques, la logique Booléenne, autant déjà bien apprendre cela à l'école, même si l'on peut chercher à mettre une base de "code", d'ici à ce que ces enfants, puissent en faire quelque chose, le "code" ou plutôt le langage informatique aura certainement déjà changé... MAIS la logique reste.

Votre réponse
Postez un commentaire