En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Darl McBride (SCO) : ' On est prêt à aider la communauté Linux à enlever le code incriminé '

Darl McBride (SCO) : ' On est prêt à aider la communauté Linux à enlever le code incriminé '
 

Le Pdg de SCO s'explique sur les détails de l'affaire qui oppose son entreprise à IBM et au reste de la communauté Linux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • TuX_
    TuX_     

    bien, n'oublions pas que quelle que soit les dénouements de l'affaire SCO une distribution de LINUX propose d'aller en justice a la place de ces clients. Bref, non seulement SCO perd la face mais bientot il n'auront plus qu'a disparaitre. Pour la loi, sur les brevets qu'elle vienne en Europe comme ca l'état pitoyables des société Européenne n'en sera qu'accentué, et on aura plus qu'a s'agenouiller devant les states(ce qui est deja plus ou moins le cas), avec l'émergence de la Chine et des pays de l'Est un bon conseil exilez-vous. L'ére de l'information au mains des plus puissants est tres proche, merci à nos sociétés corrompus...

  • Nono_
    Nono_     

    1.- La diffusion de code source ne le place pas forcément dans le domaine public. Tout dépend du copyright, comme pour un livre. Le code publié par SCO n'a jamais été mis sous une licence de type BSD ou GNU et SCO en reste propriétaire. De plus, le code incriminé par SCO viole une licence qui lie IBM et SCO. Donc les plaintes de SCO sont légitimes.

    2.- Je précise ce qu'on entend par licence ici. Il n'y a AUCUNE histoire de BREVET dans cette crise, contrairement à ce qu'on peut lire çà et là. Seulement une histoire de copyright, et nous n'aimerions pas que celle de Linux soit violée), non ?

    3.- Linux est une OS (normalement) écrit pour ressembler à Unix, mais avec du code neuf justement (voir le manifeste de Linus Torvalds quand il a lancé le projet Linux). Le code incriminé par SCO peut tout aussi être réécrit pour offrir les mêmes fonctionnalités dans le respect de la philosophie originale de Linux.

    4.- Linux n'est qu'un noyau. Tout le reste (programmes tels que shells, utilitaires, environnements graphiques etc.), le plus gros des distributions "Linux", c'est du logiciel non concerné qui a déjà été porté sur d'autres noyaux (FreeBSD, NetBSD, OpenBSD...) ou fonctionnerait aussi bien sur ceux-ci (d'autant qu'au moins deux d'entre eux savent, qui plus est, émuler Linux). SCO ne gagnerait pas à tuer Linux... La seule chose qu'ils peuvent exiger, c'est le retrait de code illégitimement inclus dans Linux (chose déjà faite dans d'autres logiciels, tels qu'OpenPGP).

  • AVE EVA
    AVE EVA     

    AVE EVA :)
    MS a réussi à se monter en sodomisant son partron d'alors "IBM" on connait la suite avec OS2 /versus windows...
    Capitalisme Crime Contre Chaque Créature (les 5 dimensions)

  • Yefka
    Yefka     

    En effet ces 80 lignes de codes auraient été publiées sous licence BSD. Mais SCO affirme qu'il s'agit d'un million de lignes de code. Reste à savoir si ce million a été entierement publié sous licence BSD ou non...

  • Jean Pierre_
    Jean Pierre_     

    Suite à des fuites (photos de journalistes) durant une conférence où SCO a présenté ses "preuves", il apparait que le code incriminé n'a pas été écrit par SCO, mais est en fait le Berkeley Packet filter, un code libre de droits (publié dans plusieurs ouvrages) et protégé par la license BSD, repris à la fois par les développeurs de Linux et par SCO.. sauf que SCO aurait retiré la référence à la license BSD!
    Le code est donc en effet identique, mais SCO n'en a jamais eu les droits, et c'est peut être même rendu coupable de fraude pour avoir retiré la référence BSD!

    Si les "preuves" de SCO se résument à cela, SCO est très très mal parti: procès pour diffammation, entrave à la concurrence, plus le procès intenté par IBM.. bon courage les gars, j'espère que vous avez une bonne assurance-vie, car la ca risque d'être l'apocalypse pour vous!

    http://radio.weblogs.com/0120124/2003/08/23.html
    http://www.perens.org/SCO/SCOSlideShow.html

  • Gui_
    Gui_     

    Important

    http://swpat.ffii.org/

  • Gui_
    Gui_     

    Le créateur de Linux, dans une interview, à démonté l'analyse de SCO et à même dit qu'il (sco) fumait du Crack :)... De toute façon le code source incriminé sera viré dans quelque temps. De plus Linus Torvald (excusez si j'écorche le nom :)) dément le fait que le code source en question soit irremplaçable et il dit lui même avoir travaillé avec des amis à lui à l'élaboration d'une partie du code source.... Wait And See...

  • Inet
    Inet     

    L'histoire :
    AT&T a vendu la propriété intellectuelle d'Unix à Novell, qui l'a ensuite cédé à Santa Cruz Operation (SCO). Caldera International, fondé par Ray Noorda (ex CEO de Novell), distributeur de systèmes Linux, a racheté à SCO les droits d'Unix et de deux de ses produits, OpenServer & UnixWare. En 2002, Caldera a définitivement pris le nom de SCO Group.
    L'actualité :
    En mai 2003, SCO signe une nouvelle licence permettant à Microsoft d'employer l'OS Unix à sa guise. Microsoft pense utiliser cette licence d'exploitation pour améliorer l'interopérabilité avec Windows et enrayer le phénomène Linux.
    SCO joue la publicité et la légitimité pour :
    - renforcer son marché Unix pour intel.
    - décribiliser Linux
    - inquièter les clients Entreprise tenté par l'aventure Linux.
    Le slogan "Prenez un Unix commercial pour Intel, car Linux risque de perdre son noyau" est la stratégie désespèrée de SCO, déjà dans le rouge.
    Le futur :
    Le procès n'ira pas à terme, un accord amiable aboutira (comme c'est toujours le cas).
    Le dessous des cartes :
    Linux est sur 2 fronts, technologiquement par Microsoft et amputé de ses fonctionnalités par SCO.
    L'avocat-conseil de Microsoft, Brad Smith, a indiqué en mai 2003 que l'acquisition d'une licence Unix "est représentative de l'engagement continu de Microsoft vis-à-vis du respect de la propriété intellectuelle" (sic). Est-ce là un moyen détourné de microsoft pour tordre le coup à Linux ?
    Gageons que la communauté Internet réagira vite et surtout Red Hat (70% des développeurs du noyau sont salariés de RedHat).

  • Fantomas_
    Fantomas_     

    Les USA ne sont pas le monde !
    Les 'jeux médiatiques politico juridiques' de SCO
    n'auront aucune influence sur l'évolution de
    GNU/Linux et du mouvement Open Source dans le
    Monde.
    Allez voir ce qui se passe en Chine où le
    gouvernement vient de déclarer 'hors la loi' les
    logiciels étrangers (très mauvais exemple) ou
    beaucoup mieux l'Inde et le Sud Est asiatique ou MS
    pour la première fois de son histoire perd des
    parts de marchés !
    Seul danger actuel les brevets logiciels en Europe
    ! Cela serait très grave. Ce qui se passe aux USA
    nous donne une parfaite illustration de ce qui nous
    attend si par malheur les lobbies gagnent en
    Europe.

  • BLANC JP
    BLANC JP     

    Sinon, MS fera sa loi PARTOUT. Il imposera ses prix par la force, par la gendarmerie et l'armée si nécessaire.
    Il ruinera puis rachètera un par un.
    MS vous brisera la tete si vous vous n'ètes pas d'accord avec lui.
    C'est facile, SI MS obtient le monopole sur seveurs, machine personnelles, téléphone et tout PC.
    Et adieu les nouveaux processeurs, la recherche technologique...
    Adieu aussi la belle vie, car en France,( en tout cas moi), je ne mange pas à la table d'un homme d'affaire américain influent..je serai donc un 'mouton exploité'.
    Par contre , avec un OS libre, on peut espérer, gagner, perdre, vivre quoi.
    IBM, HP, Compaq, Dell sont des fabriquants de hard, et des prestataires de service.
    Ils ne gagnent rien directement à vendre soit MS, soit Linux.
    Par contre, en vendant du MS, ils se suicident à moyen terme.

    La recherhce , le progrès technologique, le développement des hommes ne peuvent pas se faire sans un OS libre, que ce soit Linux , BSD, ou autre.
    Sinon, c'est une dictature, stagnation.

    à mois que vous trouviez normal de mettre BEAUCOUP d'argent pour mettre en prison nos gamins de 14 ans qui copie un CD de WinXX, et de ne RIEN FAIRE pour poursuivre pédophiles, assassins et autre

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire