En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Critiquer son patron sur Facebook est un motif de licenciement

Critiquer son patron sur Facebook est un motif de licenciement
 

Le conseil des prud’hommes a jugé fondée la décision d’Alten qui a licencié trois de ses employés pour dénigrement sur Facebook. L’argument de la correspondance privée n’a pas été retenu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    de la liberté d'expression ou autre, c'est qu'on laisse et nomme d'autres personnes pour décider à notre place de ce qui est bon (pour eux) ou pas. Moralité, au lieu de vous plaindre de lois iniques, agissez !!

  • THAD
    THAD     

    Est ce à dire, dès lors, que l'utilisation de sites qui permettent de noter son entreprise, lorsqu'on est encore employé, peut être jugé comme un acte suffisant pour un renvoi, uniquement dans le cadre d'un commentaire négatif ?
    La liberté d'expression sur Internet, lieu autrefois ouvert, est triste à voir aujourd'hui...

  • Roll otto
    Roll otto     

    Les problèmes du genres, se règle entre quatres yeux, les paroles qui s'en suivent sont comme le vent, qui passe.
    C'est sur que la mauvaise pub, va plus vite a se propager, toujours les mêmes martyrs, de qui tient-on notre survie !?
    Réaliser que ce qui est écrit, se voit attribuer de preuve indéniable, malgrés l'autre fait que mêmes les boites mails, sont utiliser à l'insus de leurs dignes représentants ! Qu'y peut-on ?

  • patcat17
    patcat17     

    entre parenthese ecrire sur facebook des conneries sur son patron ou tout autres personnes il faut etre un peu C.. ils n ont eu que le revers de la medaille!!!!

  • erêtjzejgzekl
    erêtjzejgzekl     

    Le patronat communiste ?? on aura tout vu !
    Enfin merci de ce bel effort pour nous faire rire

  • realworld
    realworld     

    Evidemment, il fallait que ce soit une SSII (Alten, en l'occurence) qui fasse cela, comme par hasard.

    P'tain ça va être drôle à l'avenir. L'employeur qui en aura marre d'un employé n'aura qu'a lui créé un compte sur Facebook puis s'insulter avec histoire de le licencier après... Ca changera de la pratique d'envoyer les salariés non dociles dans des missions plus merdiques les unes que les autres à plusieurs centaines de kilomètres de son domicile pour lui pourrir sa vie de famille et le pousser à la démission ou à la faute.

  • Mount Vernon
    Mount Vernon     

    Comme le disait Yann Moix il y a quelques jours, Internet a permis ce dont les dictatures ont toujours rêvé, un contrôle des opinions, un accès incroyable à des tonnes de données personnelles.
    Alors qu'à l'époque il fallait poser des micros, espionner, avoir des informateurs, aujourd'hui il suffit de surfer sur le Web, de faire un tour sur les réseau sociaux pour tout savoir sur tout le monde.
    Ce qu'on protégeait chèrement hier pour notre propre salut est maintenant disponible pour le monde entier, sans même qu'on demande quoi que ce soit.
    Les internautes vont devoir prendre conscience qu'Internet peut être à la fois leur meilleur ami et leur pire ennemi.
    Mais avant tout, notre pire ennemi c'est nous-mêmes.

  • Georges O
    Georges O     

    Internet, wi fi, téléphone portable, carte de paiement, navigo ? Tout ce que vous faites, tout ce que vous dites peut-être, ET SERA, retenu contre vous. Nous avons 26 ans de retard mais nous y sommes ! (2010-1984=26)

  • bluessy
    bluessy     

    des propos diffamatoires sur un mur doivent être sanctionnés. Un mur privé? il faut donné la preuve que cela n'était accessible qu'à certaines personnes? Et oui le paramétrage, les bidouilleurs. Mais si j'ai compris c'est la dellation d'une personne, soit-disant amie, qui est cause de tout cela. Et oui les dérives des amis de mes amis dans les réseaux. Moi je me suis radié de facebook depuis longtemps flairant le peu de fiabilité de ce site, et sa dangerosité.

  • =/"_ç'&_#
    =/"_ç'&_#     

    Eh bien nous voila de retour à l'époque des serfs, où la moindre critique sur un
    "supérieur", est quasiment punie par la peine capitale.

    En tout cas, juger un mot couché sur papier, chapeau !

    Remarque, pour soigner le mal, il ne reste plus qu'à supprimer les vilains mots du dictionnaire !

    Au lieu de reprocher à des utilisateurs, le caractère public de facebooc, j'aurais préféré un débat sur la sécurité sur internet, et la légitimité, notamment, d'organismes de l'Etat, de stocker ou y faire passer, nos informations personnelles qui courent quand même le risque de tomber entre les mains de n'importe qui.

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire