En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Création d'entreprise : le gouvernement peut améliorer sa copie

Alors que le projet de loi pour la création d'entreprise de Renaud Dutreil, le secrétaire d'Etat aux PME, devrait être débattu à l'Assemblée nationale la semaine prochaine, les propositions concernant le financement dévoilent déjà leurs limites.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Sylvia_
    Sylvia_     

    Bonjour M. Magnum ou Madame?!,

    Je suis ravie de trouver certaines reponses a mes questions (je suis desolee pour les accentes mais je n'arrive pas, mon clavier fait de trucs...)

    Je voudrais savoir où je peux trouver des informations completes sur la taxe professionennelle, les charges sociales, les impots qu'il faut payer, etc... Je suis en train de construir mon plan de tresorerie pour creer ma societe et j'aimerais bien etre informée avant de avoir des mauvaises surprises... Malgré tout je reste optimiste pour creer une opportunité dans le marché français pour moi meme et les autres.

    Je vous remercie d'avance!

  • gillou_
    gillou_     

    Je suis tout a fait d'accord pour aider tous les citoyens à creer leur entreprise avec l'aide de l'Adie,du dispositif EDEN...mais à une seule condition que ces porteurs de projet soient de véritables céateurs dans leur téte.
    Leur projet est-il fiable? sont-ils préts à se sacrifier les 2 premiéres années...
    Malheureusement ,nous constatons ,aujourd'hui que pour certains créateurs ,l'objectif est de
    bénéficier d'aides apres leur période d'indemnisation de chomage.
    Les aides ,bien que nécessaires,ne devraient etre que la cerise sur le gateau et non l'inverse.
    Un véritable créateur doit démarrer avec un ou deux bons de commande en poche:voilà le véritable enjeu.
    Pourquoi ,à leur tour ne créeraient-ils pas des emplois?

  • Magnum_
    Magnum_     

    Magnum est un chef d'entreprise qui travaillait dimanche (hier) et aussi avant-hier (samedi). Et qui se réjouit de décrocher des clients et des marchés. Les dossiers de subventions ou d'exonération, c'est pas son truc. Cela prend du temps, de l'énergie, et pis au fond c'est pas très glorieux comme projet "entrepreneurial".
    Les démagos ? ce sont les apprentis qui crient sur les charges (en baisse depuis 20 ans soit-dit en passant) et qui n'osent pas élever le ton lorsqu'un de leur rare client demande un énième rabais, quitte à travailler sous leur coût de production. Ces apprentis qui pousse les magnum à réviser à la baisse leur marge parce qu'ils ne sont pas capables d'expliquer pourquoi ils doivent vendre au prix où ils vendent. Et la concurrence internationale n'a rien à voir là dedans. Les belges ont un impôt sur le revenu trois fois plus élevé que nous (les belges, ils rigolent quand ils entendent les français pleurer sur l'IRPP). Quant à l'Espagne, ramenons leur performance à ce qu'elle est vraiment: un rattrapage. Il est plus facile de 3 ou 4% sur pas grand chose quand on manque de tout que d'en faire autant dans des pays réellement industriels comme l'Allemagne ou la France. Et l'Angleterre encore une fois, l'exemple est triste à en pleurer. Si les méthodes anglaises étaient si géniales, on voudrait bien savoir pourquoi 20 ans après l'avènement du Thatchérisme l'Angleterre est toujours derrière la France au classement des PIB. La France, c'est plein de problèmes, mais comme partout. Sauf qu'ici, on est solidaire alors forcément, ceux qui voudraient ne pas avoir à tendre la main ailleurs que dans les oeuvres de charité (grosso modo les égoïstes), ils l'ont mauvaise.

  • JMV_
    JMV_     

    Magnum ressemble un un curé bien gras qui nous explique que sa doctrine est la meilleure. Et pourtant sans etre manichéen, il est evident que la France n'est pas un pays où l'entreprise est favorisée et que le poids de l'administration doit bien etre payé par les travailleurs et les entreprises. Or, sans citer l'Angleterre, allez en Belgique, en Hollande, en Espagne pour voir des créations, des initiatives modestes ayant l'ambition de devenir des entreprises. Des discours comme ceux de Magnum voudraient nous faire croire que d'avoir 30% de fonctionnaires de plus que nos voisins à population identique n'a aucune conséquence sur le coût du système, c'est faux !
    Les anes, comme dit magnum, ne sont pas vraiment notre propos; Je veux croire que ceux qui s'expriment ici sont des entrepreneurs sinceres et s'il existe un réel malaise face aux charges réelles d'un Etat dispendieux et démagogue, et une crainte réelle à devenir entrepreneur c'est que la souffrance qui accompagne cette démarche est en France plus qu'ailleurs inutiliment lourde et pénible, alors que c'est sur le projet et le marché que nous voudrions nous concentrer. Nous ne demandons pas aux institutions de nous donner des aides, mais de supprimer nos boulets !!

  • Magnum_
    Magnum_     

    Sans faire du mauvais humour, les anglais accueillent les anes mais ne les transforment pas en chevaux de course; tout juste en hamburger. Lisez les études, rapports, et comparatifs fiscaux et sociaux et vous verrez que la Grande Bretagne, c'est moins bien qu'ici et c'est beaucoup plus dur. C'est parce que quelques stars et quelques footeux (qui savent juste taper dans un ballon soit-dit en passant, totalement déconnectés de la réalité avec leurs millions) disent que c'est le pied qu'il faut les croire.
    Créer une entreprise en 30' ? C'est dans les mauvaises séries TV qu'on voit ça. Une entreprise, c'est d'abord un projet, des études de marché, des échanges d'expériences, des prévisionnels, des capitaux. Créer en 30' avec un papier et 1 centime d'euro ? C'est une fable pour faire croire que tout est possible et que ceux qui ne tentent pas "l'aventure" sont des tocards et des faignants. Mais la réalité est bien différente.
    Tombez malade ou simplement faites vous piquer par un insecte et allez a l'hôpital à Londres. Si au bout de 6/7 h quelqu'un vient vous voir dans le couloir, vous avez de la chance.
    Bonjour aux anglais (qui viennent à l'hôpital de Lille pour se faire opérer parce que chez eux on risque d'en crever avant d'avoir vu le chirurgien), et "bonne course" au pays où on achève bien les chevaux.

  • Doctor Tib
    Doctor Tib     

    Tes réponses "pieds par terre" me plaisent bien Magnum.
    Pour enfoncer le clou, j'ai le sentiment que les employés rêvent d'être un patron pour les avantages tout comme certains patrons ne veulent pas voir les difficultés des employés.
    C'est encore et une fois de plus la nature humaine qui s'exprime. Prendre un peu de hauteur n'est pas facile pour tout le monde.
    Pour ma part, j'envisage une création dans un an ou deux, mais sans précipitation. J'apprécie ce débat qui ouvre un peu plus aux réalités.

  • pelletier-ulrich franck
    pelletier-ulrich franck     

    effectivement les charges peuvent sauter,soit pour le
    créateur soit pour les employés, mais pas les deux,
    par contre la csg et le rds n'en font pas partie,
    l'on ne paye pas d'urssaf a condition de ne pas dépasser un certain plafond,je serai le plus heureux des hommes si je pouvais payer haut la main tous ces
    organismes,mon projet de création étant une fidélisation a moyen terme ne me permet pas de payer
    ces proxénètes de l'état.D'ailleur veut-on vraiment
    favoriser la création en France,30 minutes aux USA
    des mois dans notre pays.Salarié de nuit,je n'ai droit a aucune aide (au dire de L'ANPE),il faudrait
    que je sois chomeur ou étranger,j'ai l'idée mais pas
    l'argent.Depuis quant un chomeur proffessionel a-t-il
    le désir profond de travailler et de créer des emplois et par conséquent des richesses,combien existe-t'il d'rmistes et de chomeurs bien dans leur condition,plus que l'on ne croit.Je dors actuellement 5h par jour afin d'essayer de créer mon entreprise,effectivement pour l'instant je suis un
    anne français mais a force de ras le bol je pourrais
    devenir un cheval de course Anglais.

  • Magnum_
    Magnum_     

    L'administration ne "harcèle" pas, elle applique les règles pour ceux qui ne paient pas. Petit chiffre en passant: on estime la fraude fiscale à 250 milliards de F par an. Si ceux qui fraudent payaient (au lieu de se vanter qu'ils fraudent), on pourrait peut-être baisser les impôts plus vite. Et au passage, c'est vrai: être dans l'administration avec leurs petits salairse et leur hiérarchie digne de l'armée, oui c'est un sacerdoce d'être fonctionnaire.
    Sur le terme "Belle aventure", voilà le mal. Une entreprise ce n'est pas "une belle aventure". C'est de la sueur, des sacrifices (combien de divorcés et de célibataires ?), peu de temps pour faire le malin dans les soirées branchées, du boulot, des remises en question tous les jours sur le pourquoi, le comment, c'est des couleuvres à avaler sans arrêt. Bien peu en sont capables et surtout pas dans la nouvelle économie. Ceux qui "toisaient" les autres ? Ils sont par terre aujourd'hui. Et ceux qui bossaient sans rien dire ? L'avenir leur appartient.
    Et ne mélangez pas Buffalo Grill. L'Etat n'a rien à voir avec ce qui arrive, sauf à considérer que la justice ne devrait plus enquêter lorsqu'il y a plainte. Mais alors si c'est çà, on vit plus du tout dans le même monde.
    Et puis attention, la compétition, c'est pas la jalousie. Ceux qui ont eu des sponsors, tant mieux (ou tant pis) pour eux. Mais à ne pas apprendre la valeur des choses, on finit toujours par se planter.

  • Toilemeri
    Toilemeri     

    Et n'oubliez pas que si vous vous plantez ou que vous decidez que ce n'est pas valable,il vous faudra plus d'une année encore pour que le harcelement de l'administration s'eteigne...presque.C'est chez eux plus qu'un devoir,un sacerdoce.Ils vous tirererons sans aucun regret tout ce qui vous reste,vous pourrez alors vous retourner sur la belle aventure.
    Et surtout evitez ceux qui disent avoir reussi et qui veulent vous persuader que c'est si facile:regardez la longue liste de ceux que vous avez admirés ,longue liste de disparus.Bel exemple ,comme Buffallo Grill par exemple ,qu'en reste t'il en quelques semaines.Et tous ces "gagnants" de la nouvelle economie qui vous toisaient il y a peu:ils se targuaient d'etre les meilleurs,l'elite.ON les avaient hautement "sponsorisés" ,qu'en reste t'il?

  • Magnum_
    Magnum_     

    0F de CA au bout de trois ans, c'est plus une entreprise, c'est un échec complet. Or c'est la troisième année (ahaaa...) que la Taxe professionnelle est exigible.
    Pour les charges sociales, c'est presque pareil, c'est la deuxième année. Là aussi, si la deuxième année y a pas de CA, c'est pas non plus une entreprise, c'est un bide.
    La vérité, c'est que beaucoup s'imagine être entrepreneur et lorsqu'ils se fracassent sur le mur de la réalité (du marché), ils s'en prennent aux institutions... pour mieux les critiquer quant faute de moyens (regardez les urgences à l'hôpital) les services deviennent défaillant. Autant de contradictions (ou de cynisme et d'égoïsme ?) qui transforment l'apprenti chef d'entreprise en aigri perpétuel. Au lieu de réfléchir, de travailler et surtout de s'entourer pour trouver des clients, on crie avec les loups "à mort l'arbitre" en tirant sur l'Etat. En attendant effectivement, ceux qui sont vraiment puissants (les multinationales que vous citez) tirent les marrons du feu et vous font en plus travailler trois fois plus dur pour deux fois moins cher en vous rappelant que vous avez de la chance. Réveillez vous avant qu'il ne soit trop tard ...

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire