En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Commodore va relancer la marque Amiga
 

Le fabricant de PC s’apprête à produire toute une gamme d’ordinateurs de type tout-en-un.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Elwoodb
    Elwoodb     

    Attention, c'est une arnaque. Ce ne sont pas des Amiga car ils font tourner Linux !!!
    Pour pouvoir utiliser AmigaOS, il faut se tourner vers la société ACube Systems qui fabrique les seuls ordinateurs à ce jour qui font tourner AmigaOS.

  • un passant qui passe
    un passant qui passe     

    L'article fait une boulette, Commodore USA (qui voudrait faire - non, revendre en fait - des "Amiga", le PC64 etc.) n'est PAS l'entreprise qui fait les PC de gamers, c'est juste quelques bouffons qui leur payent une licence. Voir en bas de leur site.

    Toujours est-il que nouveau site de Commodore USA a été mis en ligne.
    Ces "Amiga" sont donc des boitiers Aumro rebadgés. Quand au "Workbench 5", on voit venir gros comme une maison un Linux skinné (je ne crois pas trop à un AROS malheureusement). Du gros foutage de gueule, on dirait qu'il n'y a rien d'autre à attendre de Commodore USA.

    Pour ceux qui ont perdu la trace de l'Amiga depuis la fin de Commodore, achez qu'il existe d'ores et déjà trois VRAIS systèmes d'exploitation Amiga-like , c'est à dire dont l'API dérive directement de celle d'AmigaOS/Workbench 3.1 (ainsi que l'organisation du système et l'expérience utilisateur, bien sûr) :
    -AmigaOS 4 (4.1 à ce jour), l'officiel, le redémarrage du vrai AmigaOS, porté sur PowerPC avec une foultitude d'améliorations, qui tourne sur Sam 440 et bientôt 460, des machines à base de PowerPC à très basse consommation mais très peu puissantes et chères (près de 1000 euros pour une config 440 neuve), Pegasos II d'occase (voir plus bas) et dans quelques mois peut-être AmigaOne X1000, une machine aux perfs décentes (PPC dual-core à 2 GHz, DDR2, SATA, PCIe avec carte ATI haut de gamme) mais pour un prix qui s'annonce honteux. Il y a également les AmigaOne XE et MicroA1 à base de PPC G3 et G4 accessibles d'occase...
    -MorphOS (2.7 sorti il y a quelques jours). A la base, partir d'une réimplémentation d'AmigaOS 3.1 était censé être une première base avant la création d'un autre OS de toutes pièces (AmigaOS ayant des limitations de par sa conception de moins en moins acceptables pour un utilisateur de 2010), finalement cette réimplémentation restera sans doute la base définitive. Tant pis, comme ça il a sa place sans cette liste! Et c'est sans doute le plus avancé des AmigaOS-like, développé entre autres par des gens présents dans le milieu de l'Amiga depuis l'époque de Commodore. Il a même failli être l'AmigaOS officiel quand son développement a commencé (il a commencé avant celui d'AmigaOS 4). Tourne sur Pegasos II (PPC 1,2 GHz je crois, DDR, AGP - la seule machine supportée à la fois par AmigaOS 4 et MorphOS), Efika (une carte anémique mais pas chère d'occase et qui ne consomme rien) et plein de modèles de Mac PowerPC (iMac, Mac mini...). A 111 euros la licence pour un OS avancé qui tourne sur du matériel facile à trouver d'occasion, c'est raisonnable...
    -AROS, une réimplémentation libre (avec sa propre licence) d'AmigaOS 3.1 avec quelques manques et quelques améliorations, qui tourne entre autres sur PC. Moins avancé que les deux autres dans pas mal de domaines, mieux avancé dans quelques uns (meilleur support de Wifi que dans OS4 il me semble) Le support du matériel reste assez aléatoire, manque de moyens oblige. Au moins il est libre et donc gratos et tourne sur PC, alors n'hésitez pas à essayer un LiveCD!

    Vous voilà plus au fait des choses...le vrai monde Amiga-like moderne est trop intéressant pour perdre son temps avec les bouffonneries/arnaques pour nostalgiques de Commodore USA! :-)

  • Jebnet
    Jebnet     

    Voila le lien vers le site officiel d'Amiga.Inc.

    http://www.amiga.com/news/2010-08-31-commodore-amiga-aio.php

    Les prix sont prohibitif. De 450$ pour un phœnix Barebone à 1295$ pour une version Pro.

    - Détail de la version Pro

    * Silver Chassis, Keyboard & Power Supply
    * Motherboard
    * DVD/ CD Optical Drive
    * Intel® Core™ 2 Quad Processor Q9650 (3.0GHz, 12MB, 1333MHz FSB)
    * 4GB DDR2 Non-ECC SDRAM, 800MHz
    * 2TB (2000GB) SATA, 7200 RPM Hard Drive
    * Mini PCI Express, Internal Wireless 802.11b/g/n
    * Bluetooth
    * Ubuntu 9.10 Desktop Edition CD

    Il y a bien un nouvel Amiga en préparation, ainsi qu'un nouveau C64. Mais à quel prix.

  • Brumiga
    Brumiga     

    L'usage du nom amiga par cette société commodore est illégal. Amiga ça représente tous les ordinateurs 68k, grand public et autres produits par commodore business machine. Cette société n'a rien du tout à voir avec, ils comptent sur le nom amiga pour tenter de dopper leurs ventes de vulgaires pc. Les ordinateurs amiga n'ont jamais été des compatibles intel, des sociétés fabriquent des ordinateurs amiga et/ou compatbiles powerpc. Ceux qui réagissent ici devraient aller visiter www.amigaimpact.org pour se tenir correctement informés au lieu de croire ce genre d'information, à la limite d'un hoax.

  • la blatte
    la blatte     

    Le nouvel amiga sera compatible avec AROS, une version libre de l'AmigaOS. En allant sur le site http://aros.sourceforge.net/ on peut s'apercevoir que les similitudes sont nombreuses !

  • LudwigP
    LudwigP     

    C'était une belle époque ou tout le monde croyait qu'une machine révolutionnaire graphique à l'heure ou les PC n'avaient que le DOS pourrait conquérir le monde. Effectivement sans l'OS je me demande bien ce que ça changera d'un autre PC. Un os qui tournait sur des processeurs à 7,14Mhz ... ça c'était un exploit :-)

  • Nacyl
    Nacyl     

    On les croyait morts et enterrés, ils reviennent !
    Multitâche avant tout le monde, il avait tout pour séduire à l'époque.
    Une chose me chagrine cependant.
    Ce qui faisait la force de l'Amiga c'était, justement, son OS.
    S'il s'agit de nous sortir une nouvelle plateforme hardware dépourvue de l'inoubliable workbench, ça risque de faire un peu léger.
    Reste maintenant à voir s'il s'agit juste de faire investir les nostalgiques ou une volonté de ressusciter Commodore !

    Et qui sait, nous retrouverons peut-être sur nos écrans le fameux "Guru Meditation".

Votre réponse
Postez un commentaire