En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment une armée de bénévoles traduit Facebook en français

Comment une armée de bénévoles traduit Facebook en français
 

Le site a choisi 2 797 de ses membres francophones pour mettre au point une version française, qui devrait être disponible fin mars.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

65 opinions
  • b3rnard
    b3rnard     

    plutot une bonne idée

  • NewSimplet
    NewSimplet     

    Si j'étais Sarkosy, je frêterais des charters pour renvoyer les Bénévoles au Bénévolat

  • Traroth2
    Traroth2     

    A l'évidence, vous n'avez pas compris les enjeux du bénévolat ni du logiciel libre. Il s'agit de construire un bien commun à tous, quelque chose qui n'appartient à personne et donc à tout le monde et dont tout le monde puisse profiter. Là, il s'agit juste d'aider une entreprise à faire plus de profit. Vous dites que vous le faites pour rendre service à vos amis de Facebook ? Ca signifierait que si vous n'aviez pas fait ces traductions, Facebook ne les aurait pas fait faire moyennant finance, et ça, c'est plus que douteux.

  • Traroth2
    Traroth2     

    En fait, il ne s'agit pas de bénévolat, mais bien de travail gratuit : vous faites un travail pour une entreprise, et le fruit de ce travail ne vous appartient pas. Il n'appartient pas non plus à une communauté, mais simplement l'entreprise. Vous faites don de votre travail à Facebook. Comme le fait remarquer un autre forumeur, ce travail aurait pu permettre à d'autres gens de gagner leur vie.
    Si vous voulez en savoir plus sur ce type de sujet, je ne peux que vous recommender la lecture de "No Logo", de Naomi Klein, qui expose bien la tendance des entreprises à dévaloriser de plus en plus le travail, jusqu'à la gratuité.

  • Traroth2
    Traroth2     

    Personnellement, je ne vais pas t'agresser pour aider Facebook à faire plus profit, chacun fait son choix, mais il est certain que c'est du temps qui pourrait être mis à profit plus utilement. Tu parles de Wikipédia, c'est un excellent exemple (regarde les historiques des articles auxquels tu as contribué, j'en ai sûrement créé un certain nombre, il y a déjà des années :-)
    Tu dis que tu t'amuses en participant au projet de Facebook, c'est concevable, mais s'amuser ne veut pas forcément dire faire quelque chose d'utile ou de constructif. Après, il faut parfois choisir : s'amuser ou construire.

  • tiiimooon
    tiiimooon     

    Non tu ne donnes peut-être pas un centime à Facebook, mais tu te contente de créer du contenu (et même du contenant pour ce qui est de la traduction) pour un site qui transforme son audience en revenus publicitaires, sans trop se soucier d'éthique au passage.

    Facebook n'est pas là que pour la satisfaction de ses utilisateurs, arrêtons de jouer au plus naïf.

  • Jullebarge
    Jullebarge     

    Cette histoire me fait penser aux sites qui proposent à des photographes amateurs de "vendre" leurs photos pour alimenter de gigantesques bases de données de photos, revendues ensuite aux médias (pubs, illustrations, etc...).

    Tu cèdes les droits de ta photo pour quelques centimes, et tu touches de la tune à chaque vente.

    Génial comme principe, sauf que déjà les photographes pros galèrent pour vivre correctement, alors avec ce genre de sites, n'en parlons pas ! Et l'amateur il gagne quoi lui ? Ben quasiment rien...

    Perso je suis pas près de céder les droits sur mes tofs dans ces conditions, même si avec le stock que j'ai je pourrais sans doute gagner un peu d'argent sur ce genre de site ! Mais ça m'ait arrivé de céder bénévolement les droits pour des associations, là aucun souci, c'est normal.

    On est dans le même système ici. Pourquoi payer quand on peut tout avoir gratos sur le net ? Et les pros ils vivent de quoi ?

    Lamentable, tout simplement...

  • Jullebarge
    Jullebarge     

    peut-on avoir les noms de ces réseaux ?

  • Jullebarge
    Jullebarge     

    Ce phénomène Facebook me dépasse... Ou comment une armée de moutons se jètent dans les bras d'une multinational bourrée aux as, peu scrupuleuse du respect élémentaire des internautes, et j'en passe...
    iL serait temps d'ouvrir les yeux les gars !!

  • hallucinant
    hallucinant     

    comment ça tu n'as pas papa et maman derriere toi qui te nourrissent, payent ton logement, payent tes loisirs ?

Lire la suite des opinions (65)

Votre réponse
Postez un commentaire