En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment le FBI se sert de spywares pour traquer des suspects

Comment le FBI se sert de spywares pour traquer des suspects
 

Pour la première fois, un document de justice indique que les fédéraux américains ont utilisé un logiciel espion pour retrouver un auteur de menaces terroristes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • 7ley
    7ley     

    je suis 7ley et je suis de la cote d'ivoire .j'ai une information pour le FBI.une information teorriste .vous devrez chercher a me contacté le plus tot possible ,c'est a dire avant le premier avril.le mail est pour garder le contact;
    7leynani@live.fr

  • jr_666
    jr_666     

    En regardant un peu sur Internet il semble bien que le code en question a bien été introduit malicieusement (via un compte myspace) en utilisant le système de messagerie interne ou une faille d'un navigateur. Les infos collectées (dont num série du système d'exploitation et usager connecté) étant envoyées à un serveur du FBI, qui n'est donc pas plus bête que ça....

    Sans plus..., souvenons nous qu'en 2001 la majeure partie des systèmes FBI étaient sous windows 3.11 for workgroup .... il semble qu'ils ont fait qq progrès ... que cette affaire sert peut être à démontrer...

  • Sean_Flynn
    Sean_Flynn     

    c'est vrai qu'un spyware au sens ou on l'entends, c'est un logiciel installé chez la personne qui utilise directement l'ordi (Le gamin dans notre cas)... mais si on prends le terme au sens large, un spyware, c'est un logiciel espion, il espionne les activités sur un réseau, un ordinateur ou tout autre matériel de telecom. C'est bien de ça qu'il s'agit. Donc, quoi qu'on en dise, le programme utilisé (même avec le consentement de la personne utilisant la machine en question, lécole dans notre cas) est bel bien un spyware me semble-t-il...

  • strife92
    strife92     

    Ce qui est décrit dans l'article est très différent du sensationnalisme du titre, ça semble être un outil de surveillance sur une des machines cible des attaques et pas un installation d'un spyware sur la machine du pirate.
    C'est très différent car il n'y a pas eu intrusion de la machine du pirate pour y installer un logiciel mais installation d'un logiciel de surveillance chez la victime qui était consentante.

Votre réponse
Postez un commentaire