En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment la biométrie vocale va s'infiltrer dans notre quotidien

Mis à jour le
Comment la biométrie vocale va s'infiltrer dans notre quotidien
 

Efficace et simple à déployer, l'authentification par la voix attire de plus en plus de fournisseurs de services grands publics, comme les banques ou les opérateurs télécoms. En France, plusieurs grandes enseignes sont déjà sur les rangs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Nono929292
    Nono929292     

    PWC = PW Consultants, et non PriceWaterHouse...

    Un peu de rigueur dans vos articles, s'il vous plait !

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Et dire que je n'arrive jamais à signer exactement comme la fois précédente... Mais qu'il faut que je singe à peut près de façon similaire pour que la signature soit acceptée... Avec la voix cela va être coton de parler avec les mêmes caractéristiques, sans pour autant parler exactement comme la fois précédente !?!? Enfin bref, la dernière fois que j'étais chez ma banquière pour souscrire un contrat, elle a dû changer de poste informatique, parce que cela ne marchait pas de chez elle !?!? Cela laisse supposer qu'il risque d'y avoir beaucoup beaucoup de problèmes dans l'avenir, si déjà rien que pour signer un contrat papier, rien à faire quand ça veut pas, faut passer chez la collègue, où cela a enfin marché... Je ne vous raconte pas la confiance.

  • haupt
    haupt     

    La voix, c'est comme une empreinte digitale ou l'iris de l??il. Il n'y en a pas deux identiques. Alors les falsifier... Et à quoi servirait d'imiter les voix (en admettant que cela soit possible) si le pirate ne connaît pas la phrase clé ? Faudrait pas quand même prendre les ingénieurs qui se sont penché sur la question pour des andouilles.

  • Leydorn
    Leydorn     

    Mais il ne FAUT jamais sous-estimer l?imagination des hackers

  • Tirnon
    Tirnon     

    La voix n'a rien de compliqué à contrefaire, on maitrise aussi bien la reconnaissance vocal que la contrefaçon.

    Notre voix est surement ce qu'y est en biométrie le plus accessible.

Votre réponse
Postez un commentaire