En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comme avant...

Comme avant...
 

Je vais revenir sur un sujet passé de mode mais toujours d'actualité : les PGI.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • roger_
    roger_     

    bien sur que si, ils sont responsables, ils particiepent à la sclérose global du SI car les systèmes infrmatiques développés en interne justifient leur boulot, alors qu'un PGI peut très bien se passer d informaticiens internes la SSII est là pour les fournir... voilà pourquoi il n'y a pas d'évolution, voilà pourquoi l'AS/400 qui demande énormement d'entretien est autant implanté en France alors que le RISC6000 est bien plus performant et demande bien moins d'entretien, les informaticiens travaillent à leur plan Marshall...

  • lol_
    lol_     

    30 % d'augmentation du CA c'est ça un mythe ?

  • elhanchirmacoma
    elhanchirmacoma     

    <Y faut que certains .. informaticiens .. arêtent de faire la pluie et le beau temps alors qu'ils ne connaissent que leur petit domaine d'activité. >
    S'il y a bien une chose dont les consultants ont horreur, c'est les informaticiens internes. Leur partie est gagnée dès qu'ils s'adresent directement à la Direction générale qu'ils flattent et abreuvent de concepts marketing. En réalité, le problème c'est justement que les informaticiens ne font plus la loi alors qu'ils sont les seuls à pouvoir faire redescendre tout ce beau monde sur le terrain des réalités.

  • Traroth
    Traroth     

    Oui, les PGI sont des outils. Mais des outils pour faire quoi ?
    Les PGI sont des outils qui permettent d'optimiser l'organisation d'une entreprise en la rendant coherente : il n'y a plus qu'une seule instance de chaque information, ce qui veut dire que la main gauche sait ce que fait la main droite. Mais si on veut que tout se passe "comme avant" (pour paraphraser l'article), et bien les couts et les resultats aussi seront "comme avant", parce qu'en fait, on a refusé l'avantage réel du PGI : le changement.
    Et ça, c'est pas la faute des commerciaux ou des consultants, mais des decideurs de l'entrprise, qui, tout en attendant tout des prestataires externes, ne font rien pour que le projet réussisse. Un consultant, ça n'est pas un magicien, et ça n'est pas à lui de réorganiser l'entreprise cliente. Trop facile de se defausser sur les consultants quand on est soi-meme incompetent. Les directions dont parle l'auteur de l'article, elles servent à quoi ? Simplement à gérer les affaires courantes ?

  • spiritstm
    spiritstm     

    c'est sur faire bouger des fonctionnaires (occupant une fonction...public ou privé) ça peut s'apparenter à essayer de bouger un elephant avec une petite cuillère.

    Mais ça c'est pas nouveau.

    Comme le fait de faire bouger les mentalités c'est difficile aussi... pas nouveau non plus ça.

    Et comme il est également certain qu'une hierarchie rigide ( on fait pas ça...parce que ça se fait pas ici) aide pas non plus pour faire bouger les services.

    Finalement...le privé est pas si loin du public quand il s'agit de bouger.

  • Bart-Rennes
    Bart-Rennes     

    Comme il est dit dans cette article, le PGI n'est qu'un outil... qui lorsqu'il est utilisé pas des gens qui ne veulent rien changés à leurs habitudes, ne donnent pas le résultat escompté !!
    Alors bien sur, y'a pas de logiciel qui fait faire de grosses economie, mais un nouveau logiciel plus performant signifie une organisation plus performante... (mais bon faire bouger des fonctionnaires(juste un exemple concret), c comme espérer gagner au loto toutes les semaines !).

  • trickykid2032
    trickykid2032     

    Ouais, je suis plutot d'accord avec toi, James. Toute cette vague des PGI, qui promettait monts et merveilles aux entreprises sans rien changer à leurs habitudes faisait rire....jusqu'à ce qu'il s'agisse de notre entreprise. Apres, cela faisait peur...
    A mon sens, les PGI ont surtout permis à certains commerciaux/consulting de changer leur unité de mesure, de KF ils sont passés à MF...ben oui, ca coute chez ces betes là...
    Combien d'entreprises ont raté l'intégration de leur PGI, soit parce qu'elles ne souhaitent pas évoluer, soit parce que les consultants n'écoutaient pas leurs besoins? Combien cela leur a t il couté aujourd'hui?

  • James_
    James_     

    Soyons réaliste avec un peu de bon sens.
    Le mythe du logiciel killer genre PGI qui va vous faire réduire vos coûts ça a pas mal vécu.
    Cest un truc marketing qui permet à quelques éditeurs de vendre des logiciels trop lourd, très chers.
    Ca permet aussi à des boîtes de service de facturer à plein nez de l'audit et du service en vendant de l'esbrouffe.
    Et bien évidemment, comme l'essentiel dans l'histoire c'est toujours l'humain, et que la machine ne remplace pas l'humain, quand ses progiciels ne donnent pas le résultat esconté, on dit que ce sont les hommes qui ne vont pas.
    Alors là, je dis stop!
    Arrêtez vos conneries.
    Y faut que certains consultants / informaticiens / RH branchouilles arêtent de faire la pluie et le beau temps alors qu'ils ne connaissent que leur petit domaine d'activité.

Votre réponse
Postez un commentaire