En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le robot pompier Colossus.
 
Le robot pompier Colossus. - Shark Robotics

Cette machine conçue pour éteindre le feu et le gaz est aussi capable de relever des informations et de transporter du matériel et des blessés. Elle va équiper la brigade des sapeurs-pompiers de la capitale le mois prochain.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • zoupla
    zoupla     

    Vers 1974, un colonel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris avait déjà inventé une pompe filo-guidé (sur 6 roues) de principe similaire et de taille avec pour but notamment d'intervenir sur les feux d'hydrocarbure (intervenant plus prêt des réservoirs d'essence en feu de ce que peut supporter un homme ... des buses éjectant de l'eau rafraîchissait l'appareil) ... dur de dire qu'il s'agit du "premier" robot ! L'expérience à l'époque s'était avérée aussi géniale que coûteuse et du fait d'une mauvaise manipulation l'engin avait surtout particulièrement arrosé (sans grand mal) l'assemblée lors de son innoguration en "grande pompe" : signant ainsi son arrêt de mort quand à toute correction. Dommage qu'un ministre vexé ait fait perdre 40 ans à la France.

  • zoupla
    zoupla     

    Vers 1974, un colonel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris avait déjà inventé une pompe filo-guidé (sur 6 roues) de principe similaire et de taille avec pour but notamment d'intervenir sur les feux d'hydrocarbure (intervenant plus prêt des réservoirs d'essence en feu de ce que peut supporter un homme ... des buses éjectant de l'eau rafraîchissait l'appareil) ... dur de dire qu'il s'agit du "premier" robot ! L'expérience à l'époque s'était avérée aussi géniale que coûteuse et du fait d'une mauvaise manipulation l'engin avait surtout particulièrement arrosé (sans grand mal) l'assemblée lors de son innoguration en "grande pompe" : signant ainsi son arrêt de mort quand à toute correction. Dommage qu'un ministre vexé ait fait perdre 40 ans à la France.

Votre réponse
Postez un commentaire