En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Christophe Pallez (Cnil) : ' Nous aurons la possibilité de donner des amendes '

Le secrétaire général aux affaires juridiques de la Commission commente les modifications en cours de la loi Informatique et Libertés, en débat à l'Assemblée à la fin du mois.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Realaze
    Realaze     

    "j'ai vue des gamin de 14ANS rentrer sur un rèseaux soit disant securisè"

    La valeur n'attend pas le nombre des années.

    <

  • albator_
    albator_     

    Trop mort de rire, ouvrez les yeux!!!! y as bien longtemps que les donnèes transit sur le web, j'ai vue des gamin de 14ANS rentrer sur un rèseaux soit disant securisè (de types defence national, etand admin rèseau, je ne peut citer le nom)et comment expliquez vous qu'il existe des site ou circule des photos d'enfants (inadmissible), et comment expliquez vous que l'on reçoivent des pub d'une societe Americainne qu'on ne connait pas mais qui as très ciblè son mail celon vos gout...
    je pourais en dire long sur le sujet, ma question est:
    Que fait exactement le Cnil à part embêter tout le monde ????

  • moufou
    moufou     

    je trouve que l'idée de responsabiliser l'entreprise est bonne, mais pas les moyens. A mon avis, la déclaration doit rester obligatoire, même s'il y a un correspondant nommé.
    La CNIL devrait utiliser l'argent des sanctions pour informer les gens sur leurs droits, et les inciter à se méfier des entreprises peu scrupuleuses.
    La notion de correspondant CNIL devrait juste être facultative : effectivement, on ne peut pas etre juge et partie. Néanmoins, il est indispensable que l'entreprise se donne les moyens de vérifier sa déontologie envers ces règles... donc comment faire ?
    Donc je préconiserais plutot des actions de sensibilisation, de responsabilisation, que ce soit sur les obligations ou sur les droits, et des sanctions pour les contrevenants

  • GrossKoler
    GrossKoler     

    En tant que citoyen, je demande que la CNIL continue à s'occuper de la protection de la vie privée. Or cet interview laisse perplexe.
    Est-ce à un membre de la CNIL, si honorable soit-il, de définir les missions de son organisme ?
    Est-ce à un membre de la CNIL de dire qu'une partie de l'activité de son organisme est inutile ?
    Est-il normal de dire que de toute façon, il ne fera que ce qui l'intéresse ?
    Est-ce à un juriste de laisser croire que ce sont les lobbies qui font la loi ?
    Ou alors, que la CNIL soit une annexe des sociétés des droits d'auteurs, ce serait plus clair, mais il faudrait qu'elle change de nom. On aurait bien aimé savoir quelle importance relative la CNIL allait accorder à la question des droits d'auteurs par rapport à l'ensemble de ses missions.
    Ce qui est certain, c'est que le changement de mode de contrôle, passant d'un a priori vers un a posteriori va nécessiter un affichage plus précis des méhodes d'investigation de la CNIL, permettant de se faire une opinion sur le respect de l'équité de traitement. Ce qu'on aurait bien aimé entendre de la bouche d'un juriste !

  • phil__
    phil__     

    Je ne suis pas d'accord ! Nous avons besoin de la CNIL pour réglementer l'informatique et ses fichiers de données. En gros, les démarches vont etre alléger mais il devrait y avoir des possibilités de sanctions. Ok pour moi. Il ne faut pas laisser faire n'importe quoi avec les fichiers. Dans ce cas un rigolo pourra vendre le fichier de la secu et le croisé avec celui des cartes bleues afin de connaitre exactement vos habitudes, gouts etc et ainsi pouvoir intervenir (spam, pub offres ...) chez vous. L'important et de protéger les données personnelles. Avez vous envie que le monde entier sache tout de vous dans les moindres détails ? La CNIL est en partie là pour ça ! Maintenant, la critique est facile "ça coûte, çà sert à rien". Participez aux débats et amenez des idées vous qui "bossez en entreprise". Seulement c'est plus difficile et ça prend plus de temps que de rapides critiques.

  • jean-pierre gouvazé
    jean-pierre gouvazé     

    On se trouve devant un imbroglio d'essai de faire un peut n'importe quoi et beaucoup n'importe qui. Je me vois déléguer dans mon entreprise un correspondant de la CNIL (commission nationale d'Impossible Liberté)(si vous trouvez mieux ne vous génez pas) C'est vraiment une hérésie pour permettre à des incapable de gagner un salaire

  • evil_one
    evil_one     

    dacor avec toi, y save pa ce ke c de bosser!!

  • contribuable
    contribuable     

    Ils sont siderants,ces juristes .Quand on voit les degats qu'à fait le gouyou-machin avec les taxes sur les disques durs ,on se demande si ces gens là ont deja bossé dans une entreprise.Il faut supprimer la CNIL ,ça coute et ça sert à rien.

  • Vive l'Admin
    Vive l'Admin     

    c'est bien pire que ça. Le pauvre mec, ou la pauvre nana sera ligoté. Il n'aura pas intêret à l'ouvrir, car la CNIL n'ira pas pointer pour lui....
    Encore de l'Administration pour de l'administration.... du style "vous voyez bien qu'on s'occupe de tout"...
    Bravo, qu'ils continuent à s'occuper de tout comme ça.
    Après avoir massacré les syndicats, ils vont maintenant massacrer un organisme de régulation du Web. Après tout....
    Mes meilleures salutations Administration

  • PiedSal
    PiedSal     

    Pas forcément un flic puisqu'il peut s'agir d'une personne de l'entreprise. Mais il serait alors juge et partie ... Quelle confiance les personnes en relation avec l'entreprise peuvent-elles avoir ?

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire