En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Christophe Cornuéjols (Nomatica) : ' En 2000 les analystes vantaient la globalisation, ils avaient raison '

Le site marchand français reprend son homologue britannique Internet Direct. Le PDG de Nomatica envisage d'autres acquisitions en Europe financées par augmentation de capital.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • indynibic
    indynibic     

    Analyse globalisée : Deux mondes en opposition ? le choix, les évidences, une seule direction possible !

    C'est un fait, il n'y a plus assez de pétrole et de moins en moins de ressources pour continuer la « globalisation » actuelle, ou la « sur mondialisation » souhaitée. Ceux, qui sont eux-mêmes des « utopistes » en déclarant, a tout va, que la « mondialisation » et l'ouverture par l'amplification des marchés ouvert à la concurrence, ouvrira la portes aux pays en voie de développement, et créera des sociétés socialisées ; sont des marchands de rêves ?

    La réalité, c'est que le choix qui nous impose aujourd'hui, et la question du devenir, n'est qu'une réponse à apporter aux erreurs d'hier, par l'autosuffisance des richesses restantes pour faire qu'un lendemain soit encore possible.

    Il n'y aura pas de meilleurs lendemain, par la sur mondialisation ; et les effets : qui mettront en évidence, cette seule théorie crédibilisable (déjà quelques peu remarquables?), se feront ressentir d'ici à quelques décennies?c'est cela la « réalité ».

    La crise mondiale, qui s'annonce avec ces conséquences sur les sociétés, est inévitable. Alors, le choix paraît, si simple et si terrifiant, qu'il est du devoir de tous, de préparer les sociétés à ses changements et bouleversements, dans leur mode de fonctionnement et pour les générations futures.

    Aujourd'hui, deux mondes s'affrontent, le premier : Capitaliste, déshumanisé, destructeur, prônant les guerres et la haine de soi et des autres?et le dernier : réaliste, Solidaire, responsable des valeurs, humaniste, prônant le partage commun et un avenir plus durable !

    Le destin de la planète et des hommes se joue aujourd'hui ? et pas la peine, de se masquer les évidences, il n'y a que deux solutions : « La bonne où la mauvaise »?vers quel destin voulons nous allez, pour demain ?

    Sauvez l'humanité, ou contribuer a sa disparition !

Votre réponse
Postez un commentaire