En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Christine Albanel préconise une TVA à 5,5 % pour le livre numérique

Christine Albanel préconise une TVA à 5,5 % pour le livre numérique
 

Un rapport de l'ancienne ministre de la Culture conseille d'harmoniser les TVA du livre papier et du livre électronique.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Pol75
    Pol75     

    On s'en fout, de toutes façons on va les pirater les bouquins qu'on lira sur ces tablettes ... si on en achète, ce qui n'est pas sur. Albanel peut appliquer le taux qu'elle veut. Vive la culture gratuite, comme la santé !

  • un lecteur
    un lecteur     

    je m'adresse bien sûr à 007.5555555

  • un lecteur
    un lecteur     

    savoir lire c'est important. Comprendre ce que l'on lit est ta prochaine étape.
    Ta réponse est sans rapport avec mon propos ce qui prouve qu'aimer le "progrès" sans se poser de questions sur celui-ci n'est pas une évolution mais une régression.

    Et pour ce qui est d'aimer la technologie, rassures toi : des rmistes qui demandent des aides sociales en ayant le dernier smartsphone à la mode, y en a à la pelle ! : ah zut, ça cadre pas avec ton parrallèle hasardeux entre vouloir s'en sortir et accepter n'importe quoi en technologie. Dommage...

    Et je suis tout à fait d'accord avec desperate-man.

  • desperate_man
    desperate_man     

    Tu parles de l'immobilisme des gens à faire quelques chose pour s'en sortir et tu parle également d'un refus de certains progrès technologiques.

    Pour moi se sont deux choses
    complétement différentes, je ne vois pas en quoi mieux accepter certaines techno va te sortir de la panade et des "tranches de petit salaire".

    Car on ne peut justement pas compter sur les petits salaires pour nous sortir de la crise car pas de pouvoir d'achat.

    Moi je n'ai pas de gros revenu, je suis plutôt technophile, mais quand je veux lire je ne vais pas m'acheter un lecteur de livre électronique et des droits de lectures trop gros investissement.

    Si on prend ensuite d'autre considérations telle que l'écologie et bien la comparaison est vite faite, un livre soit ça se recycle soit ça se transmet (vente, famille etc ...).

    Pour un lecteur électronique la dépollution est très couteuse et on ne recycle pas grand chose et rien ne nous garanti qu'on ne va pas perdre les droits de lecture avec l'apparition de nouvelles technologies ou nouvelles normes.

  • 007.5555555
    007.5555555     

    Voila , apres la musique et les films , c'est au tour du livre . En France , tout ce qui est nouveau dérange quelqu'un , il ne faut surtout rien changer .Si la France d'il y a un ou deux siècle avait raisonné comme maintenant nous en serions encore a la bougie et au velocypède , on a vu ça a la sortie de tous les nouveau procédés ( cassette audio , video, maintenant internet , les eoliennes , les autoroutes , les viaducs , etc ...et c'est un peu pour ça que nous sommes toujours en retard sur les autres puissances et souvent , des techniques ou inventions Francaises sont exploitées a l'etranger bien avant d'etre exploitées chez nous , et ensuite ces mêmes pays nous les revendent . Le fric et les interets personnels pourrissent tout . Allons nous enfin nous reveiller ? Je sais bien que la vie est difficile a vivre ( je suis dans la tranche des petits revenus ) , mais si au lieu de tout critiquer et d'attendre s'en rien faire on reflechissait a " ques ce que je peux faire pour m'en sortir " et me bouger un peu , et ne pas compter que sur des aides , ( même si par moment elles sont utiles et necessaires ) bien des situations pourraient s'ameliorer

  • un lecteur
    un lecteur     

    Quand on voit le prix du matériel pour pouvoir lire un livre numérique ( qui équivaut à 30 romans de poche), quand on voit le prix d'un livre numérique, quand on voit que ce prix payé n'est pas un achat du livre mais un droit de lecture, je suis désolé mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de ce truc ( sauf les livres introuvables mais sérieusement, quel en est le marché alors que les grands lecteurs disparaissent de la circulation ? )
    sans oublier que l'on a beau dire, mais le papier est largement plus agréable pour la lecture que n'importe quel écran même retravaillé en contraste et toutettout...

  • Daninator001
    Daninator001     

    Pour les oeuvres tombées dans le domaine public, il y a www.ebooksgratuits.com: comme les droits diffèrent suivant les pays ceux qu'on ne devrait pas téléchargés sont signalés

  • gerit
    gerit     

    Les oeuvres anciennes sont aujourd'hui vendues en format papier, mais seront-elles gratuites au format numérique? Puisqu'on peut déjà les trouver gratuitement et légalement sur internet, elles sont dans le domaine public (wikisource).

    Si c'est le cas, que feront les éditeurs pour combler ce manque à gagner?

  • James Darlays
    James Darlays     

    Un site donneur unique???!!est ce que je reve ou est qu'on veut tuer les petit éditeurs: VOICI le vrai projet d'une loi internationale, projet exprimé en clair, 25 langues, en presse en 2009, concernant la création et le téléchargement:
    http://www.lepost.fr/article/2009/06/11/1573036_l-hadopi-re-est-evite-le-conseil-constitutionnel-refuse-la-coupure-de-la-ligne-comme-sanction-10-07-09.html

Votre réponse
Postez un commentaire