En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

BlueBear : la surveillance généralisée de BitTorrent est possible

Mis à jour le
BlueBear : la surveillance généralisée de BitTorrent est possible
 

Mis au point par une équipe de chercheurs de l'Inria, le projet BlueBear démontre qu'il est possible et facile de découvrir les adresses IP de la plupart des fournisseurs originels de contenus piratés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Shortcut
    Shortcut     

    "3rd USENIX Workshop on Large-Scale Exploits and Emergent Threats (LEET'10) (2010)"

    LEET10, c'est un Institut National de Recherche et ça se permet des jokes comme ça, geek spotted !

  • lolotux
    lolotux     

    sic Kxking : "En vous lisant, chopper un film ou un disque sans payer serait un droit."

    En même temps confondre un DVD ou CD, avec mon-film.avi, c'est n'avoir rien compris entre le Livre et sa photocopie !

  • zilo'
    zilo'     

    et bitorrent c mort de tt façon ya pu rien les cracker sont parti ailleur notamment rapidshare !

  • zilo'
    zilo'     

    aller on a tous tout plein de proxy qu'il essaye de faire qqc de leur adresse ip ! ils vont tous tomber sur des serveur proxy, vpn et autres !

  • GDRIBM
    GDRIBM     

    entierement d'accord.... :)

  • Kxking
    Kxking     

    Non mais sérieusement, je télécharge également, mais vous en avez pas marre de crier au totalitarisme pour défendre une activité illégale ?
    Si je me fais condamner, je trouverai ça normal: télécharger c'est du vol. En vous lisant, chopper un film ou un disque sans payer serait un droit. Vous délirez complet. Téléchargez OK, mais arrêtez de crier aux droits de l'homme parce qu'ils veulent faire appliquer la loi.

  • Alex944
    Alex944     

    Evidemment que ceux qui savent ce qu'ils font sur internet ne risquent pas grand chose; tout ceux qui s'en préoccupent passent déjà par le direct download, un vpn ou une seedbox. Malheureusement, c'est la masse qui va trinquer, ceux qui allument leur pc pour aller voir leur facebook et télécharger le dernier morceau de musique qui les interresse.

    Le nombre de gens autour de moi qui n'a même jamais entendu parler d'Hadopi est légion. Ce sont eux qui vont trinquer, d'autant qu'ils sont solvables, c'est rentable !

  • HIPe
    HIPe     

    On le sait bien qu'il est possible de repérer l'adresse IP de ceux qui mettent en ligne le contenu, sauf que ceux qui s'adonnent à ce genre de pratique sont les plus expérimentés: ce ne sont pas les téléchargeurs du dimanche mais des personnes capables de faire un bluray rip par exemple et de changer l'encodage pour compresser les flux vidéo et audio. Bref ces personnes savent très bien que leur adresse IP peut être localisée, donc s'ils sont pas totalement débiles ils utilisent un intermédiaire, par exemple un serveur dédié qu'ils ont piraté hébergé dans un pays qui se contre fou du piratage. Au final les autorités françaises se retrouvent avec une IP qui pointe vers un serveur dédié hébergé au kazaghstan, qu'est ce que vous croyez qu'ils vont faire avec cette IP?... Rien!

  • ruosnam
    ruosnam     

    Ca prouve qu'il est possible de repérer les fournisseurs. Alors que HADOPI s'en prend aux téléchargeurs.
    Cette loi HADOPI est inique et à l'inverse de l'esprit des lois. Elle s'en prend au petit mec qui télécharge avec une sanction disproportionnée alors qu'elle devrait sanctionner les fournisseurs illicites de contenus.
    Nous avons les députés que nous méritons.

  • bipdan2
    bipdan2     

    En somme c'est encore une fois 4 gusses dans un garage qui mettent à mal la philosophie de la hadopi.

    A moins que tout ce foin biensur ne servent à poser les 1eres briques du filtrage dans les paquets et de la transformation d'internet en minitel 2.0

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire