En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Cofondateur et ancien PDG de Microsoft, Bill Gates est aujourd'hui président du conseil d'administration de l'entreprise et conseiller de son PDG Satya Nadella.
 

Après des propositions similaires de Benoît Hamon et d'une députée européenne, l'ancien PDG de Microsoft se positionne lui aussi en faveur d'une taxe sur les robots.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Charles Petit
    Charles Petit     

    Donc pour ne pas être taxé, il faut utiliser des petites mains pour placer tous les éléments électroniques sur les cartes électroniques et souder cela à la main !?

    Ou peut être se passer de machines agricoles et tout refaire à la main !?

    Tout cela c'est de l'automatisation, c'est de la robotique, c'est le progrès...

    Par contre UNE SEULE chose doit évoluer, c'est les mentalités, le travail ne doit plus être une nécessité pour vivre, pour gagner de l'argent, parce que de-facto le travail se fera tout seul sans personne...

    Et ce n'est pas parce que quelques uns vont inventer des robots, qu'il y aura quelques emplois dans ce domaine en plus, qu'il sera nécessaire d'en inventer encore et encore, une fois qu'ils existent...

    Le travail, donc salaire, donc pourvoir vivre, et aussi les taxes sont des idioties de l'ancien monde, le nouveau ne sera plus fait de travail, mais d'occupations et le salaire n'existera plus est sera remplacé en droit à consommer.

Votre réponse
Postez un commentaire