En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Baccalauréat : téléphones portables interdits de séjour

Mis à jour le
Toutes les académies disposent cette année de détecteurs de téléphones portables.
 
Toutes les académies disposent cette année de détecteurs de téléphones portables. - Toutes les académies disposent cette année de détecteurs de téléphones portables.

Face à la croissance des fraudes aux examens à l'aide d'un mobile, le ministère de l'Education nationale généralise les détecteurs de téléphones portables dans toutes les académies.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gr233
    gr233     

    Etant moi-même lycéen, je peux affirmer que cet élan de répression est ridicule. Toutefois, je ne suis pas personnelement contre ce type d'innovations; ceci dit, ce système ne peut être viable pour plusieurs raisons:
    D'une part, les téléphones étant dans les sacs, comment le detecteur peut-il faire la différence entre ceux se situant effectivement entre les mains de leur possesseur, et ceux convenablement rangés.
    D'autre part, on peut supputer que ces fameux appareils ne detecteront la présence que de ceux qui sont allumés, ce qui paraît logique. Or, un télephone dans un sac, même allumé, ne constitue pas une fraude et n'est pas dommageable pour l'élève; alors que un smartphone dans la poche du lycéen, même éteint, constitue une tentative de fraude.
    Bref, jusque là, il subsiste quelques incohérences.
    Enfin, il existe une autre raison qui me convainc de l'inéfficacité du système: Le personnel circulant avec ce materiel n'est certainement pas assez formé et, quand bien même il decterait quelquechose, le temps que l'on ait trouvé l'élève responsable (et dérangé par la même occasion toute une salle d'exam^^), le téléphone en question aurait déjà été éteint discretement (ce qui est à la portée du premier imbécile venu...)
    En conclusion, on peut remercier le gouvernement pour ce genre d'idée ingénieuse, mais il ferait bien d'utiliser leur temps à meilleur escient.

Votre réponse
Postez un commentaire