En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Avec Sendoid, le partage de fichiers en P2P devient simple et discret

Mis à jour le
Avec Sendoid, le partage de fichiers en P2P devient simple et discret
 

Ce nouveau service propose de partager simplement des fichiers, de façon cryptée, avec vos amis.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • faut pas confondre
    faut pas confondre     

    Mettre en place un mot de passe avant un téléchargement ne crypte en rien ledit téléchargement.

    La solution présentée dans l'article est intéressante, mais OneSwarm fait ça depuis un moment...

  • Piquebouque
    Piquebouque     

    Il le met pas à disposition , il l'a même protégé par un mot de passe, c'est l'outil qui vient le chercher en trouvant le mot de passe ... le résultat est le même mais il y a une nuance juridique ...

  • The Bloodhound Gang
    The Bloodhound Gang     

    Comme sur Opera quand on lance le service "Unite" et que les fichiers de notre choix se trouvent à une adresse publique dont on peut protéger l'accès par mot de passe et d'où on peut télécharger les fichiers depuis tout navigateur sans rien installer ?

  • Jouh
    Jouh     

    Heu..? Faut pas trop s'éloigner de l'origine du problème du P2P. Un mec qui met à disposition une copie d'un film qu'il a acheté est dans l'illégalité car cela dépasse le cadre de la copie privée. Faut réfléchir avant ..

  • Piquebouque
    Piquebouque     

    En fait , ce qui serait pas mal , ce serait d'inventer un moyen de partager localement sur une box protégée par un mot de passe un film, un mp3 et un livre. L'internaute ne déposerai que trois fichiers qu'il a ripé ou acheté lui même à partir de support officiels ou il peut prouver leur achat.
    Le mot de passe même complexe pourrait être trouvé automatiquement par le logiciel Peer to peer chargé de collecter les titres car généré par une règle que ce logiciel connaît (à partir du DNS , ou de l'adresse IP de partage)
    Cela permettrait
    - de partager des millions de fichiers (si tous le monde le fait)
    - De ne pas se faire accuser de ne pas protéger ses contenus.
    - De ne pas se faire accuser de disposer et de partager des contenus piratés
    - Au pire , de ne pas payer des amandes astronomique (trois fichiers seulement)
    - De pouvoir accuser un autorité de violer son espace privatif en cas d'intrusion non désirée
    Bref , de compliquer sérieusement la tâche technique et juridique de l'HADOPI

Votre réponse
Postez un commentaire