En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Aurélie Filippetti salue l'adoption de la loi anti-Amazon

Mis à jour le
Aurélie Filippetti salue l'adoption de la loi anti-Amazon
 

À peine adoptée, la ministre de la Culture a fait part de sa satisfaction. Selon elle, la loi anti-Amazon est « une petite pierre dans l'édifice d'un plan pour la librairie, mais c'est un aspect important. »

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • rectification
    rectification     

    IL est regrettable de constater l'ignorance de certaines personnes aux arguments extrêmement bancals. Vous justifiez votre préférence envers Amazon en invoquant des frais de transports ? Je suis au regret de vous informez qu'Amazon n'est pas le seul à vendre en ligne. Vous ne connaissez que lui ? Demandez vous pourquoi ? Vous êtes ignorant cela n'est pas de la faute des libraires.
    Vous êtes un homme fort ? Alors vous pouvez commander chez Amazon. Mais au vu de la flemme dont vous témoignez pour sortir la voiture je doute que vous ayez le courage de supporter les portiques électroniques, les GPS à la ceinture, le flicage des supérieurs et le bas salaire infligés par Amazon à ses employés. Commandez dans une librairie en ligne dont le ratio de revenus par rapport aux employés est convenable. Nous appellerons cela le sens de la communauté par opposition au nombrilisme.
    Mais l'être humain nous le savons n'est pas un animal communautaire.

  • dechampfleury
    dechampfleury     

    la question, c'est : "Que va choisir Amazon?"
    A mon avis, gratuité des frais de port et arrêt du rabais de 5%.

  • cyrilcvcf
    cyrilcvcf     

    Cette loi est inepte, n'a aucun intérêt et ne changera rien !
    Ben oui le libraire du coin aussi sympa soit il n'a jamais le bouquin dont j'ai besoin, celui que je désire : "faut le commander Monsieur, délai 3 semaines" !
    Alors j'ai fait l'aller retour une fois, puis une deuxième pour prendre ma commande. j'ai payé l'essence, éventuellement le stationnement ! bref plus cher que les malheureux frais d'envois que vont me coûter une commande chez amazon ou la fnac !
    Donc je change rien, je paierais les frais d'envoi et les 2 gros commerçants du net précité s'en moquent comme de leur 1ere chemise des frais d'envois payé par.... les contribuables électeurs vache à lait du gouvernement qui voit pas plus loin que le bout de son nez à pondre des lois de cette nature !

  • Calade
    Calade     

    Encore une fois on se trompe de cible.
    Je n'ai rien contre les libraires indépendants, mais sauf à perdre une journée pour aller dans la grande ville la plus proche, mon SEUL libraire n'a pas et n'aura jamais les moyens d'avoir autant de choix qu'Amazon.
    A croire que le PS est contre la culture (le prix unique du mivre est une hérésie, le moindre livre étant à 25?, on va y ajouter encore les frais de port. Et qui paie ???

Votre réponse
Postez un commentaire