En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Au secours, Microsoft a breveté le morse

Au secours, Microsoft a breveté le morse
 

Bill Gates vient de nous donner un nouvel exemple de la stupidité de certains brevets.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Yabu
    Yabu     

    La "connerie" de Bill Gates, comme vous dites, lui a tout de même permis de devenir un des hommes les plus riches du monde. Je sais bien que tout individu qui réussit attire instantanément la haine de la masse, mais il faudrait peut-petre remettre lez choses à leurt place.
    Parlez de sa rapacité si vous voulez, mais pas de sa connerie.

  • Xavier_
    Xavier_     

    Maintenant imaginez. Demain je souhaite monter une entreprise, passer de l'autre coté. Je souhaite commencer avec une petite structure mais j'ai des tas d'idées qui pourraient me faire grandir. Mon objectif est sain je pense; je le ferai pour l'expérience, pour je l'espère gagner un peu d'argent et mécaniquement je créerai de l'emploi. Mon activité serait l'informatique (au sens large). Dois je embaucher des informaticiens pour y parvenir ou un ou deux avocats ? Car je le sais, dès que je vais grossir les attaques vont se multiplier. Je n'aurai pas eu les moyens, au début de l'aventure, de faire suivre chacun de mes ingénieurs par un juriste pour qu'il vérifie que ce qu'ils ont fait est légal, que personne n'a eu juste l'idée avant moi. Mon projet serait compromis n'est ce pas ? Le "gros" détenteur de brevets n'aura pas créé, n'aura embauché qu'une ou deux personnes pour gérer son portefeuille alors que j'aurais pu faire pire. Biensur ce que j'énonce la est le pire des scénarii mais regardez, lisez (justement autre chose que le monde et le journal télévisé) et vous verrez la fréquence à laquelle ce schéma se reproduit.
    Je ne parle même pas de ceux qui pomperont mon idée mais qui, ayant plus de moyens, pourront la breveter et p-e me soutirer de l'argent !

    Merci d'avoir lu ce long message en espérant qu'il vous aidera à prendre conscience de l'enjeu. Il n'y a rien d'idéologique la dedans, juste une vision pessimiste des choses car tout ce qui est flou dérive et vous savez comme moi que la plus petite des failles dans le texte (et il en est plein) sera plus qu'exploitée.

  • Xavier_
    Xavier_     

    Ayant bénéficié (mais ayant aussi été trompé) de l'effet bug de l'an 2000 je ne parlerai pas dessus car je manque d'objectivité.

    En ce qui concerne Gates et ses brevets en revanche j'ai de quoi dire. Premièrement je ne me moque pas de la politique de brevets de Bill Gates; Microsoft est une société capitaliste et elle exploite ce système au mieux pour se mettre hors de portée des autres. Quoi de plus naturel. On peut critiquer leur morale à certains moments mais en aucun cas leur astuce. Je ne suis pas totalement contre les brevets. Je pense qu'un brevet de production industriel, un brevet sur une invention physique réelle est justifié; il faut bien récompenser et rémunérer la recherche. Mais voila, le système que l'on tente de mettre en place est trop flou et va à coup sur dériver et entrainer des abus qui nuiront aux petites et moyennes entreprises. Elles n'auront pas les moyens nécessaire pour s'armer de juristes pour protéger leurs prods, protéger leurs employés, se protéger elles même.

    Je travaille dans l'informatique. La plus part du temps a été passé dans une petite SSII. Je suppose que sans même l'imaginer j'ai violé des tas de brevets simplement pour faire les plus élémentaires des programmes que me demandaient les clients. Rien d'agressif dans cela. J'ai juste fait mon travail.

  • halman
    halman     

    Dites, vous qui jouez les forts d'esprits, que faisiez vous donc au moment où les mêmes médias ont lavé la cervelle à toute la planète avec le bug de l'an 2000 ?

    Ils sont où les rares à ne pas avoir gobbé cette énormité, à ne pas avoir gobergé sur des annonces à grand effets médiatiques mais qui en réalité n'ont pas le moindre interet ?

    Ca se moque de Gates et de ses brevets, mais qui fait quoi contre les programmeurs de virus ?

  • Mistinguett
    Mistinguett     

    Et moi j'ai une idée superbe... Je vais déposer un brevet pour la connerie ! Si si, je vous assure, je suis certaine que je pourrais gagner des millions...

  • artdem
    artdem     

    Je viens de faire breveter le présent message.
    Vous qui le lisez devrez vous acquitter d'une redevance de 5 euros, étant identifié par votre adresse IP. A au fait puisqu'ayant fait breveter "adresse IP", une nouvelle redevance de 7 euros sera prélevée pour toute utilisation de ce terme. Pour finir, je cède le brevet de la touche "Entrée" pour 1000 euros prix de départ Merci de faire offre.
    Je pense en outre faire breveter la connerie de Bill Gates et là je serai à coup sûr milliardaire.

  • Sebastien Dupre
    Sebastien Dupre     

    Au premier d'entre vous qui souhaite pousser plus loin l'idee qui suit je promets la vie riche.

    Brevetons un concept simple:
    "deux bras, deux jambes, une tête"

    A peu près tous les êtres humains, fondateurs de Microsoft, breveteurs intempestifs, juristes capables de ne plus penser et tous autres femmes et hommes que recelle notre planète devraient vous verser des royalties.

    Que ferez vous des animaux qui usurperaient votre brevet en continuant de se multiplier illicitement ?
    S'ils ne sont pas solvables, trouvez leur un propriétaire qui le soit ! Un société de chasse pourra faire l'affaire pour un sanglier égaré.

    Quand à Bill Gates, il devra payer ou faire deuil de l'un de ses membres.

  • Were
    Were     

    "Ou alors le pricipe de bouger les jambe et dans placer l'une devant l'autre à intervale régulier."

    Pas mal, mais je fais mieux: l'inspiration / expiration.

    Obligé de me payer des droits sous peine de mort.

    franchement, on va s'arreter où ?

  • julien_
    julien_     

    On pourais essayer également de breveter le fait de déposer un brevet.

    Ou alors le pricipe de bouger les jambe et dans placer l'une devant l'autre à intervale régulier.

    Il faudrait monter une société pour exploiter ces licence, avec quelque trés bon avoca dans le coup, on vas pouvoir s'en faire de l'argent.

    Mais la vrais super licence, c'est une licence sur la connerie. Mais malheureusement c'est que j'ai peur que microsoft la réclame, et dans sa cas ils ont des atout indeniable pour prouver leur antérioriter en la matiére...

  • Jac_
    Jac_     

    Et je suis tout à fait d'accord avec tous ces arguments.
    Mais nous dépendons de la commission européenne pour la brevetabilité des logiciels.
    Avec ce brevet, ils ne peuvent pas dire qu'ils ne sont pas prévenus. Je pense que ce brevet est une telle illustration du problème, que plus personne ne peut prétendre l'ignorer sans être automatiquement identifié comme "acheté".
    Et là, ça commence à me plaire. Certains vont devoir maintenant affronter cet exemple pour le moins évident. Il va falloir avoir des gauffres pour monter au créneau du brevet logiciel en Europe.
    Il nous manquait un exemple clair. Celui de SCO entre dans des subtilités difficiles à appréhender pour le grand public. Par contre, un "clic", ça parle à beaucoup.

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire