En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Arrêt de travail pour le regroupement des plates-formes de l'Ecureuil

En refondant ses centres de traitement informatique régionaux, la Caisse d'épargne suscite l'inquiétude de ses salariés. La direction table sur 150 millions d'euros d'économies par an.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Andre Evano
    Andre Evano     

    Sur de nombreux projet Linux a été porte

    1/ pour acceder au portail du Minefi, et gerer l'annuaire Ldap, ainsi que les sessions
    Un frontal Linux, derrière de la haute disponibolite
    sous solatis 9.0, avec les architectures I-Planet

    2/ Pour la declaration des biens en douanes DNSCE
    idem

    3/ Pour la gestion des annuaires AOL idem


    et la liste n'est pas exaustive.

    Linux oui, mais comme frontal de gestion de flus et de connexion, c'est ainsi que font les hebergeurs avec fournisseurs d'accès, une scabilité horizontale, consolidé sur des serveurs d'hebergement
    (Web serveur, EAI,portail,proxy, Xmail.....)
    et ensuite on accède aux applicatifs maison et métiers.

    D'ou l'interet d'avoir du Terminal serveur, du 3270, du metaframe citrix, du nbureau virtuel..

    Pourquoi tout casser des années de développement ?
    Parce que la maintenance de ces applis coutent cher
    très cher.


    Je finirai par un exemple.

    Le Credit mutuel a fédéré en 2002/2003 7 departements 44 49 85 56 22 29 35

    sur un mainframe situé à Brest.
    GIE informatique à Rennes
    Qu'est-il devenu des équipes : un ingénieur reseaux et securité s'occupe de la hot line des pleurs des agences, sinon c'est la lourde !!!!!!

    contact
    Andre Evano
    consultant
    andre.evano@nantes.fr
    raptoru2@aol.com

  • anonyme_
    anonyme_     

    bonjour,
    moi j'y bosse en caisse d'épargne, et j'utilise Linux.
    Il est difficile de generaliser le mouvement, malgrès un atout non negligable : Linux ne réclame "que" des compétences et du temps, hors justement : du personnel, c'est pas ca qui manque.

    ce serait plutot les compétences. Utiliser windows est deja bien difficile lorsque qu'on a 40 ans et qu'informatique = session TN3270 connecté à un central IBM.

    Alors Linux...

    Et puis l'essentiel de l'informatique bancaire reclame des serveurs très puissants, des applicatifs dédiés, et une disponibilité 24/24 qui gènent toute tentative de migration.

    Quelqu'un connait il des banques utilisant Linux sur plateforme financiere ?

    merci

  • maxine
    maxine     

    Unix ou linux, la transition se fait sans aucun problème (mois d'un homme/semaine chez nous). Après, si tu veux continer à engraisser des solutions propriétaires, libre à toi.
    pour les postes clients, le débat n'est pas encore là mais Oracle fait passer 5000 personnes sous linux, IBM compte faire passer ses 350K employés d'ici fin 2005

    pour la CE proprement dite, j'ai du mal à concevoir informatiquement cette histoire de caisses régionales quand la puissance informatique double tous les ans et qu'on peut tout centraliser.
    Ce qui les guette, c'est l'externalisation, s'ils ne sont pas dynamiques

  • jojo_
    jojo_     

    En commençant tout de suite, il y faudra 10 ans pour réécrire toutes les applications bancaires (instruction de crédit, ouverture de compte, gestion des comptes, des livrets, de l'escompte, du Dailly, des Garanties, du recouvrement, les chaines d'éditique etc...), migrer les 26 millions de clients, installer les postes des 24 000 commerciaux etc...

  • maxine
    maxine     

    Ca y est, cela arrive dans les très grosses boites.
    Une fois qu'on se rend compte que les proces Intel pédalent fort et que la loi de Moore a fait qu'un PC à 1000¤ dépose un Mainframe d'il y a 10 ans, rien ne s'oppose à l'entrée massive de Linux dans les boites.
    Dans ma boite, exit les serveurs AIX qui eux mêmes remplacaient des serveurs Gcos7/Bull
    économie très cnséquente et perfs en hausse.
    le schéma devient le suivant: serveurs Linux à 1500¤, garantis 3ans et à la fin de la garantie, rachat de neufs en essayant d'acheter moins de serveurs à chaque renouvellement.
    société de 500 personnes avec équipe de 4 informaticiens

  • SuperMomo#
    SuperMomo#     

    Et tu veux faire koi avec ton linux, jouer aux morpion ? ici on parle de gros Systèmes ! alors linux !!! voilà koi !

  • Oliv_
    Oliv_     

    Beaucoup d'entreprise ont peur de passer à Linux car il existe peu de support...
    et les grosses SSII n'y touchent pas trop car les gros comptes n'utlisent que peu Linux...
    Débouclez la boucle ;-)

  • linuxman
    linuxman     

    on dirait que c'est vachement dur de le faire...deja, au moins 10% des 100M serviraient à la formation...et le reste ???
    du benef

    m'enfin...font ce qu'ils veulent

  • Ecureuil_
    Ecureuil_     

    Prennez Linux

Votre réponse
Postez un commentaire