En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Apple remporte la palme de la pire publicité en 2012
 
DR

Le Wall Street Journal a décerné le prix de la pire publicité à Apple pour trois spots présentés l'été dernier. La marque à la pomme devance Nokia qui avait diffusé un spot truqué.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • clement25000
    clement25000     

    Question virus, les seules que j'ai eu, c'est parce que j'étais assez stupide pour télécharger des logiciels illégalement sur des sites pirates, et où ces logiciels contenaient pas mal de virus...
    Le possesseurs de mac, plus riches n'ont pas besoin de faire cela, et c'est pour cette raison qu'ils ont moins de problèmes de virus.

    De plus, souvent, les problèmes survenant sur le pc, venait surtout de l'"objet" entre la chaise et l'écran !

    Ne pas savoir formater et vouloir le faire n'importe comment sans se renseigner par ex, un exemple parmi des milliers...

  • yannosch1
    yannosch1     

    Utilisateur de mac depuis 25 ans, je ne m'attendais effectivement pas à ça.
    Je n'arrive vraiment pas à comprendre ce qui se passe chez Mac. Je ne vous parlerai pas de mes déboires avec mon MacBook Pro Retina et de mes problèmes de connectique (Je me suis fait avoir comme un débutant, mais sincèrement comment aurais-je pu imaginer qu'ils aillent aussi loin!).
    Mais ces pubs sont franchement minables. Elles n'ont ni l'humour habituel, ni ce petit "je ne sais quoi" qui nous permettait de nous gargariser tout seul comme des gamins tellement nous étions fiers de pouvoir nous associer à ces quasi "private jokes".
    Et oui, il fallait être utilisateur de Mac pour pouvoir jouir et apprécier véritablement tout le bénéfice que nous retirions de nos machines.
    Cela était surtout vrai en comparaison de tous nos petits camarades qui s'échinaient des heures durant sur les multiples problèmes de virus, dll et autres étranges écueils quotidiens dont ils souffraient?
    Misère, misère, où allons nous.
    Bonne année à vous tous.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •