En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Apple dans le collimateur des consommateurs anglais

L'association Which ? dénonce les pratiques commerciales de la boutique musicale d'Apple en Angleterre. Une plainte a été déposée auprès de la Commission européenne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • philippe_
    philippe_     

    En fait l'UE créée par le traité de Maastricht ne remplace pas la CEE : elle comprend la CEE (politique commerciale, agriculture, union monétaire...), mais aussi la coopération judiciaire, la politique étrangère et de sécurité commune...
    Le droit commercial relève donc bien, au sein de l'UE, de la CEE.
    La constitution européenne (qu'on soit pour ou contre son contenu précis) a pour but, entre autres, de simplifier un peu tout ça.

  • Running_
    Running_     

    La musique fait partie de l'exception culturelle. Mais de quelle musique parle-t-on ? de la vrais création musicale ou de la soupe commerciale, qui est la forêt qui se cache derrière l'arbre.

  • Yann_
    Yann_     

    oui c nul

  • zorglub_
    zorglub_     

    ... à iTunes (et donc pas à Apple entier), c'est que ce n'est pas possible de télécharger dans le pays qu'on veut: ce n'est aucunement, en ce qui me concerne, une histoire de prix du fichier, mais une question d'offre. Les seules fois où j'y ai jeté un oeil, le fichier était dipo aux US mais pas en France... or un français ne peut acheter qu'en France. Point.
    Mais ça ne nécéssite aucunement quelque association de consommateurs que ce soit.

  • zorglub_
    zorglub_     

    J'ai bien compris que ton avis est un peu partial et je ne le commenterai pas sur ce point. Mais c'est tout de même paradoxal de concéder à Apple de tenter de se faire du pognon au passage, et de ne pas admettre que Virgin ne cible pas les macs parce que "les mac représente une trop faible part de client pour etre interessante". Ce n'est pas un argument: qu'ils ciblent tout le monde, alors, et ils gagneront plus eux aussi. Ce n'est pas plus couteux de faire un site W3c et de ne plus en parler... en plus, les maccistes sont habitués, par l'intermédiaire d'iTunes, au DL de musique, bonne cible donc).

    Ceci dit, j'ai toujours été sur mac et je ne dl pas sur le sisi ils devaient se contenter de leur bénefs sur les ventes de macs ils n'iraient pas loin": ça prête au sourire...

  • mike hamer
    mike hamer     

    Voici la monnaie de leur piéce, à se la jouer trouble féte de l'europe, ils se retrouvent didon de la farce monaitaire...
    Celà les fera t'il réfléchir ou continueront ils à aider les USA plutot que L'UE..

  • potatoe
    potatoe     

    Totalement aveugles ?
    Apple se fait de la marge, et donc peut équilibrer les prix au niveau européen si il le désire, mais pourquoi ne pas s'en foutre plein les poches au passage ? ça serait idiot de leur part, ils réussissent à vendre un mange disque bien vérouillé à un prix déraisonable et ça se vend, alors pourquoi pas essayer de se gagner du pognon facile avec la boutique en ligne...
    Il faut bien ça parceque si ils devaient se contenter de leur bénefs sur les ventes de macs ils n'iraient pas loin...
    Et aussi, si personne ne s'inquiéte de savoir si les sites sont compatible mac, c'est aussi parceque les mac représente une trop faible part de client pour etre interessante... un peu comme leur commentaires nombriliste.
    Mais effectivement, ce serait bien que tout les sites suivent les normes du W3c pour enfin etre compatible entre toutes les plates formes, même les moins représentatives...

  • Tibo_
    Tibo_     

    Je ne pense pas que le principe de liberté des échanges s'applique ici, car les traités (et la future constitution) européens stipulent clairement l'exception culturelle qui précise que tout bien culturel (dont la musique) n'est pas un bien comme un autre. Exemple: les quotas de 'produits' culturels français a la radio ou a la télé.

  • Igor_
    Igor_     

    La critique me semble justifiée, on a le droit (même si les constructeurs auto ne le souhaitent pas) d'acheter son véhicule en Belgique, Espagne ou ailleurs si c'est moins cher. Ici le problème est le même et le fait que la GB n'ait pas encore adhéré à l'euro ne change rien.

  • prinjon
    prinjon     

    Je n'ai jamais compris que les services ou même matériel ne soit pas payable au prix exposé, dès lors que c'est accessible par le biais d'un média...

    Si l'on désire payer ultérieurement les taxes dues, pourquoi cette interdiction ???

    Apparemment, c'est l'i-pod qui est bridé sinon, je ne vois aps comment empêcher une connexion internet ???

    Si je veux acheter un CD, moins cher, en allemagne, je paierai et personne ne m'empèche physiquement de le faire...alors pourquoi brider ce qui est immatériel et par définition ce qui est le plus virtuellement commercialisable...

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire