En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alerte à la bombe !

Alerte à la bombe !
 

Une charmante demoiselle parvient sans encombre dans une salle blanche hautement sécurisée. Les risques auxquels s'exposent nos systèmes d'information ne seraient donc pas ceux que l'on croit...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • comment.anonymous
    comment.anonymous     

  • d_
    d_     

    d

  • AIR+
    AIR+     

    Renseignes toi sur la directive 138 de bush père elle te rappellera un "mauvais" films et pourtant elle est réelle et les applications aussi .


    Tien d ailleurs , ben laden , sadam etc l axe du mal ne te rappelles pas vador etc le coté obscure ? Prendrais-tu conscience que ces mots de bush t était familier ? Que le constat que les bush d écrivent , te paraissait comme un déjà vue sans vraiment te rappeler où et a quoi cela te faisais pensés ?

  • AIR+
    AIR+     

    Je croies plus au faite que tu sois tellement imprégné par la cinématographie qu a la moindre histoire étrange ou exceptionnelle tu fasses spontanément et voir inconsciemment ,dans les première secondes, référence dans tes penser a un films que tu as vue . Je sais cest un gros problème de ces temps actuelle de surmédicalisation .

    Tu es comme ceux qui ont vue en directe a la tv les tours du 11 09 s écrouller et qui ont crues que c était un extrait de films que les info passaient .Les chaînes TV étaient ( même en France ) obliger de dire, a plusieurs reprise, que cela était vraie et pas du cinéma . Alors je comprends( malheureusement ) qu un article plus ou moins officielle sur un site Internet et mon message ne te fasse pas changer d avis .

    Ou d autre encore qui étaient sur place a deux pas des tours et étaient obligés d aller voir des amies ou commerçants pour leur demander si ce qu il ce passait était vraie , tu imagines un peut l effet hypnotique que vous apportes les films de grosse prod ?

    Ou un braquage violent et les témoins on encore crue a un films qu ils avaient vue Enfin bref il y a un tas d exemple de ce genre .

    On appelle cela de l hypnose en état de veille et vous etes des millions dans cette état qui n enlève rien a vos facultés intellectuel, émotionnelle etc mais cette emprise médiatique , cinématographique etc a une influence extraordinaire sur votre comportement( en génèrale) individuel et collectif .En deux mots un rêve pour n'importe quel gouvernement qui contrôlerait, même indirectement , les médias et la cinématographie .D ailleurs c est le cas au usa en France dans les pays riches industrialisés

    (Lire la suite sur le message suivant )

  • hanPritcher
    hanPritcher     

    Je bosse sur une site de 1200 utilisateurs. Les personnes de l'informatique se connaissent, et connaissent les agents de sécurité etc ainsi que les agents duement mandatés. ...
    Ce genre de scénario peut-être valable dans des structures typiquement américaines où chacun a une tâche et ne veut pas savoir ce que fait son voisin....
    En France, c'est le genre de scénario hollywoodien complètement halluciné. Je trouve une belle blonde dans ma salle info, elle dégage aussitôt et finit au bureau sécurité du site, avec ou sans mandat de la DSI..... Et c'est à la DSI que j'irai aussitôt demander des comptes pour savoir s'ils ne sont pas dingos de mettre notre architecture info en péril.... même par une belle blonde...... non mais.....

  • Roudoudou_
    Roudoudou_     

    Bonjour,
    En effet, il y a eu présentation d'une accréditation du DSI, donc à quelqu'un qui a dû demander à cette charmante dame si elle avait accès à la salle de service. Les "spécialistes en sécurité" n'ont à mon avis pas prouvé grand chose. C'est plutôt le DSI qui avait mal posé les principes de contrôle basique et physiques, sans contre appel ni demande de confirmation, du moins je le suppose. Le texte étant un peu flou, surtout si sur le document en question (une trahison pure et simple) était fait mention du fait que la dame était la collaboratrice de celui qui écrit l'article.
    On peut tout revoir mais si tort il y a ils peuvent être allègrement partagés.

  • morticia_
    morticia_     

    je trouve cette histoire charmante et pleine de verité mais, il y a un mais, je suis tres etonné de constater nombre de personnes developpant leurs avis sur le sujet collées une image de blonde à cette charmante personne, alors que rien n'a été precisé sur le sujet.
    pourquoi ?
    sont elles plus rassurantent, donc à meme de tromper plus facilement la securité qu'une brune.
    la personne est jolie donc est forcement blonde.
    allé les hommes j'ai bien compris que c'est quand meme beaucoup plus rassurant et inoffensif une blonde qu'une brune, donc c'est plus charmant.

  • David Durand
    David Durand     

    Certain ici se croient plus malins que les autres (à commencer par celui qui veut prendre les "donneurs de leçons" à leur propre jeu), mais il est effectivement très facile de se faire avoir.
    L'anecdote de la blonde est peu-être un roman ici, mais ne l'a pas été pour pas mal de boîtes : Il est bien connu, sauf par ceux qui prétendent reconnaître les escrocs au premier coup d'oeil, que quelqu'un qui a la présentation adéquate (par exemple, jolie fille, eh oui) obtiendra ce qu'il veut.

    Il n'y a pas non plus besoin d'être un faussaire de génie : Rien ne semble plus faux qu'une vrai pièce usée, rien ne semble plus vrai qu'un fausse pièce neuve.
    Il n'est pas trop difficile pour qui sait s'y prendre de parvenir à un endroit "interdit" sans avoir à présenter le moindre justificatif. Et quand bien même , une explication orale suffit la plupart du temps.

    Je ne parle même pas des papiers qui trainent, des discussions "utiles" entendues au bar voisin (une discussion utile pouvant être "le vigile, quel obsédé", pour le cas présent), des fenêtres laissées ouvertes, de la société de nettoyage sur laquelle vous avez d'autant moins de prise que vous avez pris la moins chère...
    Même par un appel téléphonique, il est facile d'obtenir des trucs intéressants.



    Evidemment, vous, vous êtes plus malins que tout le monde et ne vous ferez jamais avoir.
    Mmh... Vous travaillez où ? Ca peut être intéressant à savoir, si vous êtes mes concurrents ;-)

  • Hervé_
    Hervé_     

    Les réalisateurs s'interdisent souvent de relater des faits réels qui manqueraient totalement de réalisme à l'écran. J'ai eu l'occasion de travailler dans un cabinet de sécurité dans une vie antérieure et vous ne me croiriez sans doute pas si je vous racontais ce que j'ai eu l'occasion de voir. L'important n'est pas là. L'essentiel est de rappeler que la sécurité repose sur la cohérence des éléments mis en oeuvre, pas sur la qualité du dernier firewall. Est-ce qu'il vous viendrait à l'esprit de laisser les portes de votre voiture ouverte parce qu'elle est équipée d'une alarme ? Il en va de même pour l'informatique. L'être humain est faillible et on ne peut négliger ce facteur si on souhaite faire de la sécurité. Ils ont choisi une jolie femme mais le résultat aurait été le même avec le premier boutonneux du coin (le test était simplement plus agréable à subir). Juste une petite anecdote pour illustrer : il y a de cela quelques années, ma société était mendatée par le DG d'un leader national pour vérifier le niveau de sécurité de son nouveau système informatique. L'enjeu était simple : récupérer son fichier client avec le chiffre d'affaire par client dans un délai d'un mois. Trois jours après il avait les documents demandés. Nous avons présenté le document sous forme d'un listing récupéré dans leur locaux sans effraction. Le DSI a rétorqué que ce n'était pas loyal ! Je vous laisse juger.

  • Jac_
    Jac_     

    Moi, je suis joueur.
    Je crois qu'à l'issue de la réunion en question chez le DSI, je me serais occupé des petites affaires des consultants en question.
    J'aurais notamment essayé de leur tirer un PDA, un portable, voire un ou deux documents.
    J'ai toujours, et je dis bien toujours, pu prendre les donneurs de leçons de sécurité à leur propre jeu.
    Pas toujours le jour même, mais quand ça prend l'esprit, ça ne lâche plus.
    Heu.. J'ai toujours aussi constaté que c'était un très gros risque et parfois coûteux...
    Mais quand on est joueur, on ne peut pas se guérir c'est bien connu.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire