En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Airbus imagine le cockpit d'avion sans fenêtre
 

Airbus est en train de travailler sur des cockpits sans fenêtre. Des écrans 3D remplaceraient les pare-brises traditionnels et le poste de pilotage se trouverait dans la soute ou la queue de l'appareil. Un premier pas vers des avions sans pilote ?

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @Tryler Avec encore plus d'éléments qui consomment de l'électricité cela volera encore moins longtemps (même avec la génératrice de secours) et surtout, encore faudrait il pouvoir avoir une liaison radio "électrique" avec l'avion... De l'autre des spécialistes au sol, comme les pilotes de drones militaires privés US !? Qui s'ils perdent un avion, c'est pas si grave, eux ne risquent pas de s'écraser avec, ni compter sur les économies de formation qu'il y aura forcément, pour des "pilotes" low cost au sol. Au pire ce sera "GAME OVER" pour être réintégré avec plusieurs vies supplémentaires dans d'autres avions.

  • Tryler
    Tryler     

    J'adore les commentaires: et s'il y a une panne ?? Mais vous pensez vraiment qu'un avion de ligne qui n'a pas d?électricité peut voler longtemps ? Les commandes de ces avions sont 100% électriques. En plus, avoir des pilotes déportés ça permet d'avoir des pilotes spécialistes dans chaque situation (genre les sondes pitot gêles, cellules de crise au centre de pilotage). De toute façon les pilotes suivent des procédures et se fient à leurs instruments ... quand à la redondance, c'est la base dans l'aéro, je ne connais pas les airbus mais les pilotes automatiques d'eurocoptere sont redondés 8 fois (selon deux technos différentes). Perso je monte sans souci dans un avion sans pilote

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @Fakrys Oui, d'autant plus qu'il ne faut pas oublier qu'on a perdu un avion, qui a tout simplement disparu de la planète (Vol MH370)... Alors quand l'on est incapable de suivre de bout en bout un avion dans les airs, quoi qu'il arrive, je ne vois pas comment l'on peut croire un instant que certains seront assez inconscients pour monter dans un avion sans pilotes... Maintenant s'ils veulent transformer un avion en sous marin, sans visibilité directe, cela en permanence, il n'y a plus qu'à espérer qu'une sonde Pitot ne va pas induire l'informatique en erreur, comme cela a été le cas pour les pilotes sur le Vol AF447, qu'on a aussi mis des lustres à retrouver en mer... Alors que les Pilotes auraient éventuellement pu remettre en cause les mesures des capteurs, un système embarqué ne le fera jamais, à moins qu'il y ait redondance des capteurs, du genre 3 capteurs, si deux indiquent la même chose cela doit être la bonne mesure !?!? à moins que deux soient atteint par le même dysfonctionnement en même temps et que le dernier est dans le vrai !?!?... Seul un humain pourrait juger, s'il n'y a pas d'autres contradictions, de circonstances défavorables, s'il faut tenir compte, ou pas, de mesures fantaisistes...

  • Fakrys
    Fakrys     

    Je croyais que c'était afin d"éviter le rayonnement cosmique, tous les rayonnements et les faiblesses structurelles dues aux hublots!
    qu'on allait donc également supprimer les hublots passagers.
    eh non!

    Si sont dessous pourraient laisser une vision permettant donc d'atterir! ça rassurerait!!!

    sinon il suffit d'embarquer un pilote de sécurité dans chaque appareil: peut être non?!
    et une possibilité de vision directe ou selon d'autres technologies en cas de pannes...

    par contre radio commandé: niveau sécurisation pour le détournement, pas idéal.
    excepté si le pilote automatique contient les routes pré programmées dont il ne peut dévier, mémorise la route donc où il est réellement quoi qu'indiquent balises et GPS...
    et donc en cas de coupure, brouillage ou piratage du signal, reprenne la main pour acheminer sans encombre les passagers.

    tout ça est pas gagné.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Oui, mais aussi qu'en cas de problèmes sur les réacteurs, le VAL ne risque pas de tomber, ne risque pas de priver les pilotes de l'affichage des écrans géants, parce que le pare brise est certes encombrant, mais au moins lui et les yeux des pilotes n'ont pas besoin d'électricité supplémentaire pour fonctionner, ne tombent pas en panne... L'électricité du système de secours alimentant les équipements minimums nécessaires pour continuer à voler n'aura de fait pas besoin d'alimenter des écrans, caméras, capteurs supplémentaires avec un pare brise...

  • jimbee
    jimbee     

    On frémit à l'idée de voyager "sans pilote" ! Mais, après tout, c'est déjà le cas de certains métro (le VAL de Lille ou la ligne 14 à Paris !) La grosse différence, -et ce n'est pas la moindre !- c'est que lorsqu'on est sur des rails, il y a moins de risque de collision qu'en vol !

Votre réponse
Postez un commentaire