En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Abus de position dominante avec Android, Google risque gros en Europe

Mis à jour le
Abus de position dominante avec Android, Google risque gros en Europe
 

Le géant américain est dans le collimateur de la Commission européenne. Android, son système d'exploitation pour smartphone, serait mis en cause dans une affaire antitrust.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Fakrys
    Fakrys     

    excusez moi mais l'abus de position dominante n'est pas propre à Androïd mais à Google!

    Big brother Google c'est le moteur de recherche, maps, youtube, chrome, gmail, androïd, analytics, etc...

    le voilà l'abus de position dominante!

    Google scanne les mails de Gmail alors que privés!
    Google sait tout de nous en recoupant les infos.
    Google est en quasi monopole avec son moteur de recherches... et le reste, ajouté ou non!

    Alors si ANdroïd a lui seul avec plus de 85% de marché est en abus de position dominante: et le reste?! et avec tout le reste?!
    là on est plus en abus, cela s'appelle comment? tyrannie?!

    et y'a encore des zozos pour parler d'Androïd comme d'un système libre et gratuit: comme si c'était pas pour faire du fric avec!
    déjà les fabricants le payent Androïd...

  • Hansi68
    Hansi68     

    Il est clair que la position tentaculaire de google devient dangereuse, et qu'elle n'est pas le fruit du simple hasard... Cela étant, là où la CE perd toute crédibilité dans son rôle de chevalier blanc, c'est que cela fait plus de 20 ans que la vente forcée nous spolie de notre liberté de choix sur PC fixe, et le secure boot actuel imposé depuis w8 est l'exemple type d'un abus de position dominante évident, conduisant à la mort du compatible PC. Face à un GNU/Linux aujourd'hui plus mature que jamais, la vente forcée de windows ou mac os x conduit, en outre, à ne plus fournir de medium de restauration, ce qui conduit logiquement à refaire passer les charlots à la caisse plusieurs fois de suite... Le fait de rater un système windows sur deux n'est d'ailleurs pas non plus un hasard de cette industrie...
    Bref, face à ces enjeux du quotidien, la liberté de choix et le portefeuille de millions de citoyens européens trinquent allègrement, et la cataracte européenne d'être extrêmement sélective dans sa chasse aux sorcières...

  • Tirnon
    Tirnon     

    Donc Google ne fabrique pas de mobile mais "donne" gratuitement son OS contre quelques services préinstallé et c'est considéré comme de l'abus de position dominante. Mais par contre quand la pomme verrouille tout et supprime les appli qui pourrait concurrencer les siennes c'est tout à fait normal ?

  • fild9
    fild9     

    "Abus de position dominante" pour un système d'exploitation gratuit, je ne savais pas. le plus simple serait de laisser l'utilisateur d'un smartphone avoir le système d'exploitation de sont choix surtout quand c'est pas payant. exemple, un smartphone sous androïde, ont l?efface pour mettre à autres comme Windows phone ou un autres; il serait marrant que ce soit interdit ou bridé ?

Votre réponse
Postez un commentaire