En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A Nérac, la vidéosurveillance rejetée par référendum

Mis à jour le
A Nérac, la vidéosurveillance rejetée par référendum
 

Le maire de Nérac (Lot-et-Garonne) a renoncé à installer un dispositif de vidéosurveillance dans sa commune après un référendum local, dimanche 6 novembre, qui a vu 59 % des votants se prononcer contre le projet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    Partout ça a été "Non" quand on a demandé au peuple, alors que c'est "Oui" quand ce sont les hommes politiques qui votent/décident, on peut se demander s'ils représentent véritablement leurs citoyens

  • DBL8
    DBL8     

    Je connais des maires qui promettent des référendums lors de campagnes électorales, mais qui les passent à la trappe une fois élue !
    Même lorsqu'ils sont demandés par des élus d'opposition lors de campagne électorale.

Votre réponse
Postez un commentaire